Delphine Jubillar disparaissait en décembre 2020 et toujours aucune conclusion à cette affaire. Ce 22 mai, une découverte est faite et pourrait faire avancer l’enquête.

Delphine Jubillar manque à l’appel depuis des mois maintenant. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, elle disparait. Le plus terrible c’est que rien n’indique que sa disparition ait pu être volontaire. Elle laisse deux enfants, de six ans et de 19 mois au moment de sa disparition, derrière elle. Delphine Jubillar laisse aussi son mari, Cédric, duquel elle était en train de se séparer. Elle laisse également toutes ses affaires, n’emportant visiblement que son téléphone et sa doudoune blanche.

Les soupçons se portent alors sur le mari de cette infirmière de 33 ans. Comme dans la majeure partie de ces affaires, bien qu’il signale lui-même sa disparition à la police, ce sont souvent les plus proches des victimes qui sont les coupables. Et si nous emploie le terme de victime c’est que plus le temps passe et plus l’idée de retrouver Delphine Jubillar vivante s’amenuise. La police se déplace et mène l’enquête, ne laissant rien filtrer de ses conclusions. Pourtant, il apparaît dans les médias que les chiens policiers aient suivi la trace de l’infirmière jusqu’à un panneau stop, à quelques mètres de son domicile.

Avait-elle un rendez-vous ? A-t-elle fait une mauvaise rencontre ? Est-elle retenue en otage ? Impossible pour l’heure de déterminer les causes de la disparition de Delphine Jubillar. Cette enquête intrigue les foules et les proches de la jeune femme ont organisé rassemblements et battues pour la retrouver. Des groupes Facebook se sont aussi montés pour étudier toutes les pistes et tenter de comprendre cette mystérieuse affaire. D’après les informations de Gala, une internautes du nom de Stéphanie, inscrite sur l’un de ces groupes Facebook, a fait une découverte qui a fait se déplacer les gendarmes. Ce nouvel élément va-t-il faire avancer l’enquête ?

Delphine Jubillar mobilise la police et des citoyens à sa recherche

C’est dans la région de Cagnes-les-Mines que cette affaire prend place. Delphine Jubillar a disparu et personne ne sait où elle se trouve. Son mari, Cédric, se rend compte de son absence du domicile quand il se lève pour calmer les pleurs de sa fillette vers 4h30 du matin. Il aurait alors demandé à des amies de sa femme si elle s’était rendue chez elles. Mais comme personne ne l’a vue, il appelle la police aux alentours de 5h30. Des proches du couple témoignent que ce couple avait pour but de se séparer mais que leur entente restait cordiale. Ils voulaient se séparer pacifiquement afin que leurs enfants ne pâtissent pas de la situation.

Le récit de Cédric et des proches de Delphine Jubillar laisserait croire qu’elle avait besoin de sortir prendre l’air et qu’un drame s’est abattu sur elle. Car les forces de l’ordre pensent d’abord quelle va finir par rentrer. Quand elle ne revient pas, les chiens suivent sa trace jusqu’à un panneau stop qui est à 200 mètre de son domicile. Mais nous vous rappelle que les enquêteurs ne peuvent pas avoir la certitude que cette trace date de la nuit de sa disparition.

Des théories nouvelles, toutes les pistes sont étudiées

Le secteur est ensuite fouillé de fond en comble. Les égouts sont explorés, les étendues d’eau sont sondées avec des plongeurs et des hélicoptères et des drones recherchent par voies aériennes des traces de Delphine Jubillar. Personne ne sait où elle a bien pu disparaitre. Alors, de nombreuses personnes se passionnent pour l’affaire et développent toutes sortes de théories. Notamment celle de l’enlèvement.

Delphine Jubillar s’est-elle trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment ? Des citoyens continuent de fouiller les zones que la gendarmerie a passé au crible. Et Stéphanie, une internautes attentive à cette enquête a fait une étrange découverte. Dans un article paru dans Gala, elle raconte avoir fait déplacer les enquêteur suite à la découvert d’un “drap à moitié enterré”. Il se trouvait dans un “endroit dégoûtant, déchèterie sauvage avec des pneus, des ordures, préservatifs usagés, deux cabanes et une voiture cassée abandonnée”. Malheureusement, les enquêteurs n’ont rien trouvé de concluant avec ce drap qu’ils ont pris soin de déterrer.

L’enthousiasme des apprentis détectives ne faiblit pas en l’absence de preuves concluantes. Toutes ces personnes espèrent retrouver Delphine Jubillar, morte ou vive et enfin pouvoir mettre un point final à cette affaire de disparition. Ces proches amis et des anonymes sont solidaires de cette cause et se donnent du mal, même sous la pluie, pour continuer les recherches. Encore ce 16 mai dernier un groupe se réunissait à la recherche d’indices. Mais nous précise que ce sont toutes les semaines qu’ils sont mobilisés et gardent espoir de la retrouver.