Bruno déjoue toutes les tactiques de l’émission. A tel point que Jean-Luc Reichmann a dû faire un choix radical.

Bruno serait-il en passe de détrôner Paul, l’ancien candidat aux 153 victoires ? Avec 126 participations, il s’en rapproche à grands pas ! En tous cas, en attendant, Bruno peut se féliciter de sa cagnotte. Car il a déjà récolté 530 000 euros.

Cela a l’air de plaire à de nombreuses femmes qui n’hésitent pas à l’aborder sur les réseaux sociaux. Pourtant il décline leurs avances.

Si Bruno néglige ses admiratrices sur les réseaux sociaux, c’est pour une bonne raison ! En effet, le jeune célibataire n’apprécie guère la façon dont ses prétendantes ont l’habitude de lui parler. « Je reçois plusieurs messages de la part de femmes plus ou moins entreprenantes. Quand elles écrivent tout simplement ‘Ah je te trouve beau gosse’, je préfère les ignorer. »

« Non mais c’est le minimum »

Le candidat tient aussi vite à préciser: « Déjà on dit bonjour ». L’animateur de l’émission a fait comprendre qu’il partageait le même avis que lui. « Non mais c’est le minimum », a-t-il ainsi enchaîné. Celui qui incarne Léo Mattéi insiste ensuite sur le fait que la politesse est un point indispensable. Au sein de la rédaction d’nous, on est bien d’accord avec lui !

« Parfois les gens sont trop directs. »

« Parfois les gens sont trop directs, c’est peut-être à cause des réseaux sociaux. Tout va très vite et on ne prend pas le temps d’apprendre à se connaître » . Et de poursuivre : « C’est bien quand même d’apprendre à se découvrir, de discuter un peu ». En d’autres termes, Bruno n’est pas fermé à de nouvelles rencontres sur les réseaux sociaux. Le jeune homme est juste sensible à la forme.

Dans une interview pour Télé Loisirs, le jeune homme expliquait les raisons qui l’ont poussé à participé aux Douze coups de Midi. « Je suis fan de jeux télé, de quiz… J’avais déjà participé à Personne n’y avait pensé, une émission dans laquelle l’exposition était moindre. J’avais beaucoup aimé cette expérience ! Je regarde Les 12 Coups de midi depuis longtemps. Mais je m’étais souvent dit que cette émission n’était pas pour moi. », a-t-il ainsi expliqué.

Et de poursuivre : « Parce qu’on faisait chanter ou danser les candidats. Tout ça, ce n’est pas trop dans ma personnalité. Et depuis qu’il n’y a plus de public, j’ai l’impression que tout est plus naturel, plus posé. Avec la situation actuelle, c’est normal d’être moins dans l’euphorie. C’est ce qui m’a débloqué et poussé à y participer. L’émission me correspond davantage aujourd’hui. La présence de candidats tels que Léo ou Caroline, qui ne sont pas les plus exubérants, m’a convaincu. », a-t-il en effet indiqué.

Son statut de maître lui a donné un grand coup de boost !

Il faut dire qu’ensuite, son statut de maître lui a donné un grand coup de boost ! « Je me suis motivé pour gagner l’émission. Le fait de réaliser un “Coup de Maître” m’a enlevé toute pression. Je me suis dit que si je partais dès l’émission suivante, j’avais déjà gagné 15 000 euros. Mais inconsciemment, j’avais aussi en tête l’Étoile mystérieuse. J’aurais été chagriné de partir sans la décrocher. Aujourd’hui, je prends les émissions les unes après les autres. Si je suis éliminé demain, je considérerais avoir fait un beau parcours et atteint mes objectifs. », a-t-il par ailleurs poursuivi.

Et surtout, Bruno passe une très bonne expérience sur le plateau et en coulisse. Au sein de la rédaction d’nous, on se réjouit pour lui. « Beaucoup d’amis autour de moi sont étonnés. On me dit que je souris tout le temps… Il faut savoir que sur le plateau, l’ambiance est très bonne. Il n’y a pas de stress, ni de pression. L’équipe nous répète sans cesse de nous amuser. On en vient à oublier les caméras. Jean-Luc Reichmann blague avec nous entre les émissions. On se laisse porter, et tout se passe naturellement. Je n’ai pas l’impression de me forcer. », a-t-il enfin conclu.

Jean-Luc Reichmann n’est plus d’humeur à plaisanter

Enfin, on se demande si Jean-Luc Reichmann va blaguer encore longtemps ! Mardi 25 mai, le nouveau maître a littéralement bluffé l’animateur en répondant correctement à une question piège. Il devait en effet donner la signification du prénom Isaac en hébreu.

Parmi les options, il avait le choix entre “il rira” et “il pardonnera”. Bruno flaire alors le piège: “Si j’étais rédacteur de questions, et qu’il fallait que je trouve un piège, ‘il pardonnera’ c’est tellement religieux, que ça fait un bon piège. Alors que ‘il rira’, ça n’a aucun rapport”, décrypte-t-il en effet.

“Ça sent le piège.”

La 3e option est “Il priera”. “Ça sent le piège. Quelqu’un l’a écrit ça ! Il s’est dit : ‘Il va tomber dedans !’”, a-t-il alors lâché. Et il ne s’est pas trompé. Bruno a ainsi trouvé juste en répondant « il rira ».

Jean-Luc Reichmann a alors fait mine de parler à la production via son oreillette. “Oui ? On me dit que l’auteur de la question est viré”, lâche aussi sec l’animateur. “Ah mince !”, réagit ainsi Bruno. “Car c’est beaucoup trop facile pour vous !”, explique le compagnon de Nathalie Lecoultre. Ce jour-là, Bruno a ainsi rajouté 902 euros à sa cagnotte. Pas mal, non ?