Dans une série documentaire inédite consacrée à la santé mentale, le prince Harry a évoqué la détresse mentale qu’il a pu éprouver pendant certaines périodes de sa vie et sur le manque de soutien de la famille royale à son égard et à celle de sa conjointe Meghan Markle. nous vous donne tous les détails à ce sujet.

C’est une nouvelle sortie qui va encore faire beaucoup parler au Royaume Uni. Une série documentaire inédite est consacrée à la santé mentale et retransmise sur Apple TV+ depuis le 21 mai dernier. Conçue par Oprah Winfrey et le prince Harry, elle s’intitule « The Me You Can’t See », elle interroge des personnalités qui parlent des événements marquants de leur vie et les effets qu’ils ont eus sur leur santé.

Le prince Charles mis en cause par Harry

Bien qu’il soit à l’initiative de cette érie, le prince Harry a aussi été interrogé. Plus de deux mois après une interview événement avec Oprah Winfrey, le prince Harry est de retour sur le devant de la scène. Il a pu parler de sa jeunesse et de l’éducation qu’il a pu recevoir. Il met en cause par exemple le prince Charles. Il considère qu’il n’a pas été un bon père. Une mise en cause qui va faire du bruit.

« Lorsque j’étais plus jeune, mon père nous disait, à William et à moi : ‘Cela s’est passé comme ça pour moi, donc ce sera la même chose pour vous’ (…) Ce n’est pas parce que vous avez souffert que vos enfants doivent souffrir également. Ça devrait même être le contraire. (…) Faites tout ce que vous pouvez pour changer en quelque chose de positif les mauvaises expériences que vous avez traversées. »

Il avait peur de « perdre une autre femme dans sa vie »

Il y a plus d’une année, le prince Harry et Meghan Markle ont choisi de mettre fin à leurs fonctions royales et d’aller vivre aux Etats-Unis. À différentes reprises, le couple a balancé de grosses critiques sur l’attitude de la famille royale. Et à l’occasion de cette interview Harry a aussi évoqué sur les idées suicidaires de sa femme.

« Meghan a choisi de partager avec moi les idées suicidaires et les aspects pratiques de la manière dont elle allait mettre fin à ses jours. Ce qui l’a empêchée de passer à l’acte, c’est à quel point ce serait terrible pour moi après tout ce qui était arrivé à ma mère et jusqu’à maintenant d’être mis dans la position de perdre une autre femme dans ma vie, avec un bébé à l’intérieur d’elle, notre bébé ».

La terrible blessure d’Harry

Une référence bien sûr au décès de sa mère Diana lorsqu’il n’avait que 12 ans. Une tragédie pendant laquelle il a regretté devoir « partager le chagrin de la mort de ma mère avec le monde. C’était comme si j’étais en dehors de mon corps et que je marchais simplement en faisant ce que l’on attendait de moi » précise-t-il, 24 années après l’évènement.

Sa mère est morte dans un accident de voiture, à Paris le 31 août 1997. En 1998, il entre à Eton College et il obtient son diplome en 2003. Il prend deux années de pause durant lesquelles il va dans un ranch en Australie et prend part à des projets humanitaires en Afrique du Sud, comme de sa mère.

En 2005, Harry commence une formation militaire. Il intègre l’académie militaire de Sandhurst. En 2007, il envoyé dans une zone de guerre. Le prince Harry est officier du régiment de cavalerie quand il arrive en l’Afghanistan en aux cotés de milliers de soldats anglais. Il est rapatrié en mars 2008. Plus fêtard que son frère, d’un tempérament joyeux, Harry se retrouve dans les tabloïds anglais. En 2014, pour ses 30 ans, Harry reçoit l’héritage de sa mère, évalué à 10 millions de livres.

En 2020, le prince Harry d’Angleterre et Meghan Markle annoncent leur retrait de leurs fonctions royales. A compter du printemps 2020, ils seront appelés Harry, duc de Sussex et Meghan, duchesse de Sussex.

Harry se marie ensuite avec Meghan Markle. Le 6 mai 2019, le premier enfant du couple, un garçon, naît. Son prénom est révélé le 8 mai sur Instagram, il s’appelle Archie Harrison. En mars 2021, le prince Harry et Meghan Markle annoncent lors d’une interview sur la chaîne CBS qu’ils attendent une fille.