La reine d’Angleterre n’a pas bine digéré l’interview de son petit-fils dans un documentaire qui vient de paraître.

Entre le prince Harry et la famille royale britannique, c’est presque la guerre froide ! Il faut dire que le petit-fils de la reine d’Angleterre vient de s’exprimer dans un documentaire. Il vient de remettre une couche. Et cela déplaît fortement à sa majesté ! Dans la série documentaire The Me You Can’t See, le prince Harry a encoreune fois la langue bien pendue. Décryptage.

Il y eut tout d’abord l’interview phare d’Oprah sur la chaîne américaine CBS. C’était début mars. Le couple Meghan et Harry, réfugiés aux Etats-Unis, ont accepté de révéler les dessous de leurs différends avec Buchingham. Cet entretien a rassemblé près de 17 millions de téléspectateurs outre-atlantique d’après The Hollywood Reporter. En France, Médiamétrie rapporte une audience d’environ 1,46 million à la sur TMC.

Elizabeth II: “Je ne voulais juste plus être en vie.”

«La raison pour laquelle cette interview était puissante s’explique par l’attitude de Meghan et Harry durant l’entretien », remarque Oprah. «Nous savons tous comment faire notre travail, a-t-elle ainsi noté. « Mais ce qui rend l’interview puissante c’est quand l’autre est prêt à être aussi ouvert, aussi vulnérable et aussi sincère qu’eux.» «Je m’attribue le mérite d’avoir posé les questions, mais la raison pour laquelle l’entretien a été ce qu’il a été, c’est parce qu’ils ont répondu de la façon dont ils l’ont fait».

L’ex-actrice américaine de 39 ans a relaté dans cette interview qu’elle avait notamment songé à mettre fin à ses jours. En effet, c’est la presse à scandale britannique qui s’acharnait sur elle qui lui aurait donné des idées noires. « Je savais que si je ne le disais pas, alors je le ferais. Et je ne voulais juste plus être en vie. C’étaient des pensées constante, terrifiantes, réelles et très claires », a-t-elle révélé. Et pourtant, ce passage à vide a eu lieu alors qu’elle attendait Archie.

“On m’a dit que ce ne serait pas bon pour l’institution »

Meghan ajoute avoir appelé à l’aide. Mais la famille royale n’a rien voulu savoir. « J’avais besoin d’aller quelque part pour obtenir de l’aide. J’ai dit que je ne m’étais jamais sentie comme ça avant (…) et on m’a dit que je ne pouvais pas, que ce ne serait pas bon pour l’institution », a-t-elle ainsi confié à Oprah.

C’est justement ces appels à l’aide laissés pour compte qu’Harry a une nouvelle fois révélé dans ce documentaire The Me You Can’t See. Mais cette fois-ci, il évoquait ses propres SOS et non ceux de sa femme.

“A force de tout accepter, j’ai fini en burn-out”,

“Je pensais que ma famille aiderait, mais chaque demande, avertissement, quoi que ce soit, a été accueilli dans un silence total, une négligence totale.”, a-t-il dénoncé. “A la fin de la vingtaine, tout s’est enchaîné. Jusqu’à épuisement. Je voyageais partout. Du point de vue de la famille, c’était à moi de le faire. ‘Harry, va au Népal’. Je disais oui à tout. Mais à force de tout accepter, j’ai fini en burn-out”, a-t-il en effet conclu.

Cette interview aurait complètement bouleversé la souvereine. C’est en tous cas ce qu’a rapporté une source proche au Daily Mail, samedi 22 mai. La reine n’aurait pas apprécié que son petit-fils s’en prenne en effet à son père. Cette source aurait précisé qu’Elizabeth II a pris ces critiques “très personnellement”. Elle serait ainsi carrément sortie de ses gonds, furieuse contre Harry.

Elizabeth II: Ces propos ont bouleversé la reine

Les tensions familiales grandissent. Harry pourra-t-il faire la paix avec sa grand-mère ? “La grand-mère de Harry est profondément bouleversée par ce que Harry a dit. En particulier sur la parentalité de Charles, en suggérant que son père aurait dû s’occuper davantage de son éducation.”, a ainsi relaté la source au Daily Mail.