Est-ce Benjamin Castaldi sait ce que son fils endure ? La rédaction d’nous n’en est pas si certaine. En tout cas, ce qui est évident, c’est qu’il a vraiment souffert de son patrimoine génétique. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cela ne lui a toujours ouvert les portes du succès !

Benjamin Castaldi va tomber à la renverse lorsqu’il va apprendre la vérité sur son cadet, Simon. On vous dit tout ce que l’on sait !

Simon Castaldi sous le feu des projecteurs !

Lorsque la presse publie quelque chose sur une personne issue de la famille de Benjamin Castaldi, elle a toute l’attention du public. En effet, depuis des générations, on suit le parcours télévisuel et cinématographique de ses membres. D’ailleurs, en ce qui concerne l’ami de Cyril Hanouna, il a un double héritage. N’oublions pas que sa grand-mère maternelle était une grande actrice et qu’elle était en couple avec Yves Montant. Si vous voulez en savoir plus sur ce couple atypique, nous vous recommande vivement de lire le dernier ouvrage sur ce sujet. Bouleversant, on s’immisce dans les coulisses de leur vie. Ce n’était pas rose tous les jours, mais ils étaient heureux tous ensemble. Pour autant, est-ce que la nouvelle génération a plus de chance ? Visiblement pas. Simon vient de briser le silence et nous raconte quelque chose d’incroyable !

Tout est une question de génétique ?

La première fois que l’on a vu Benjamin Castaldi à la télévision, c’était chez Michel Drucker. En effet, ce dernier lui a mis le pied à l’étrier. C’est bien joli de rêver et d’admirer Bernard Tapie, encore faut-il se donner les moyens d’obtenir le quart de sa réussite ! Aussi, juste après cette expérience, c’est M6 qui va lui dérouler le tapis rouge. En présentant les deux premières saisons de Loft Story, il est en quelque sorte le père de la télé-réalité en France.

Du reste, des décennies plus tard, ces enfants semblent suivre avoir hérité de sa passion pour la petite lucarne. Évidemment, on n’aborde pas le dernier, Gabriel. Il est encore trop jeune pour penser à sa carrière. En tout cas, ses parents ont choisi de montrer son vrai visage sur les réseaux sociaux. Il est adorable. Déterminé à ne pas refaire les mêmes erreurs qu’avec les grands, Benjamin Castaldi est un papa ultra-présent. Dans un premier temps, Julien travaille sur NRJ 12. Dans Mad Mag, il s’amuse comme un petit fou avec Ayem Nour. Sans conteste, c’est Simon qui fait le plus parler de lui ces derniers temps. nous va vous expliquer les raisons de cette notoriété fulgurante !

Une notoriété en dents de scie

Lorsqu’on lui propose Les princes et les princesses de l’amour, Simon est chamboulé. Il voudrait accepter immédiatement, mais il a besoin d’avoir l’aval de son papa. Même s’il lui en veut d’avoir divorcé de sa maman, il n’en demeure pas moins qu’il lui a pardonné. Avec le temps, père et fils ont une complicité indéfectible. Convaincu de sa réussite, Benjamin Castaldi lui aurait dit “Tu peux faire un truc dans ce métier, t’es beau gosse, tu as de la gueule, tu es drôle. Je suis sûr que de mes trois fils, tu es celui qui peut le mieux percer.”

Juste après le tournage de l’émission de W9, les prédictions de Benjamin Castaldi se réalisent. Aujourd’hui, on peut le voir dans Objectif reste du monde. Quelle consécration ! C’est tout simplement hallucinant ! Hélas, ce que s’apprête à confier Simon, personne ne s’y attendait. Pas même son géniteur qui risque de tomber de haut en lisant ses propos. La rédaction d’nous vous propose de découvrir cette déclaration fracassante !

Quand on le questionne sur son nom de famille, le troisième garçon de Benjamin Castaldi s’agace et rétorque. “C’est une mentalité un peu bobo gauchiste française que tous les Français n’ont pas, mais que beaucoup ont dans la tête. Encore traumatisé par des épisodes de son enfance, il n’y va pas par quatre chemins. “Depuis que je suis petit, je suis attaqué et harcelé plein de fois. Je ne peux pas le renier, c’est mon nom de famille, c’est comme ça. Maintenant, les gens n’ont pas vécu ma vie et ne savent pas ce que ça fait d’être qui je suis”.

Faut qu’il avance !

La tête sur les épaules, mature et confiant face à ce que l’avenir lui réserve, il nous certifie qu’à force, les critiques ne lui font plus mal au cœur. Les ignorer est vraiment la meilleure chose à faire. Être le fils de Benjamin Castaldi n’est pas une fin en soi et ce n’est pas la panacée. Cela ne lui a pas ouvert des portes. Avec du travail, il arrive à se forger une réputation. Et c’est tant mieux ! On lui souhaite encore plein de beaux succès. Il ira loin ce petit, c’est l’évidence !