Jean-Jacques Goldman est un chanteur mythique mais c’est aussi un père de famille dévoué aux siens. On vous dit tout sur la vie bien remplie de ce papa poule.

Jean-Jacques Goldman ne se présente plus. En effet, ils est impossible que nos lecteurs ne connaissent pas ce chanteur d’exception. D’autant que si il a quitté la scène musicale depuis de nombreuses années, sa musique est toujours présente et le restera longtemps. Nombreux de ses fans attendent même encore son retour. Mais Jean-Jacques Goldman se consacre désormais à sa vie de famille. Suite à la diffusion d’une émission concernant le chanteur, ce 18 mai sur W9, c’est le moment idéal pour vous parler des six enfants de Jean-Jacques Goldman. En effet, l’émission présentait Les 20 chansons de Jean-Jacques Goldman préférées des Français. Et nous va donc vous parler des six personnes préférées de Jean-Jacques Goldman.

Jean-Jacques Goldman a eu deux vies, la première ne se dissocie pas de la seconde

Si nous estime que le chanteur a eu deux vies, c’est parce qu’il s’est marié deux fois. La première fois, il a trois enfants et la seconde fois aussi. Dans sa première vie, il était sur scène et dans la seconde, il prend sa retraite musicale. L’histoire d’une vie en somme. Tout commence en 1951, à la naissance de ce génie des paroles et des mélodies. Il est le troisième d’une famille de quatre enfants. Comme souvent, les enfants issues de fratries souhaitent que leurs enfants aussi puissent connaître la joie d’avoir des frères et sœurs. Très tôt, il se prend de passion pour la musique et apprend à jouer du piano, du violon et de la guitare. À 24 ans, Jean-Jacques Goldman épouse Catherine Morlet. Et ils ont donc trois enfants ensemble.

Le premier enfant de Jean-Jacques Goldman est une fille qui se prénomme Caroline. Elle née quelques mois après le mariage de ses parents. Vient ensuite Michael qui arrive en 1979, soit moins de quatre ans après sa sœur aînée. Et enfin, Nina qui arrive quant à elle en 1985. La fille aînée de Jean-Jacques Goldman deviendra psychologue, comme sa mère. Quand à Nina, elle deviendra pédiatre.

Pour ce qui est de Michael, il suivra davantage les traces de son père mais pas totalement les mêmes. En effet, il est dans le domaine musical mais du côté de la production des artistes. Co-fondateur de ‘My Major Company’, le fils de Jean-Jacques Goldman permet de faire émerger de jeunes artistes grâce à une plateforme de financement participatif. nous ajoutera qu’il est aussi à l’origine de la création de Tipeee, une plateforme similaire qui permet aux artistes d’appeler leurs fans aux dons. Elle est très utilisée chez les créateurs de contenus sur Internet. Le fils de Jean-Jacques Goldman est donc plutôt un entrepreneur à succès.

Un divorce pour commencer une deuxième vie

Jean-Jacques Goldman et Catherine Morlet divorcent en 1997. Le chanteur se remarie ensuite en 2001, avec une fan. Elle se prénomme Nathalie Thu Huong-Lagier et elle a l’âge du fils du chanteur. Mais cela ne les empêchent pas de s’aimer profondément et de fonder une famille. Ce sont à nouveau trois enfants que Jean-Jacques Goldman va accueillir avec Nathalie. Originaire de Marseille, la jeune femme est une étudiante en mathématiques quand elle commence à fréquenter Jean-Jacques Goldman. Elle poursuit ses études et obtient son agrégation de mathématiques en 2003, ainsi qu’un doctorat en mathématiques pures en 2007. Ils vivent d’abord à Plan-de-Cuques, non loin de la grande citée phocéenne. Puis ils déménagent dans une belle villa dans le quartier du Roucas Blanc, près de la corniche marseillaise. Ce n’est qu’en 2016 que toute la famille déménage dans une banlieue Londonienne.

Toute la famille, dit nous, car Jean-Jacques Goldman et Nathalie The Huong-Lagier ont eu trois filles. La première se prénomme Maya et est née en 2004. La seconde suit de près la première et arrive l’année suivante. Elle se prénomme Kimi. Enfin, arrive Rose en 2007. Une fois à Londres, Jean-Jacques Goldman peut davantage s’investir dans la vie scolaire et extra-scolaire de ses enfants. En effet, dans la capitale anglaise, peu de gens le reconnaissent dans la rue et les médias ne sont pas à l’affut de ses faits et gestes. Il peut enfin mener une vie tranquille, une vie de famille et de papa poule. Faire comme si il était un homme ordinaire alors qu’en France il est une véritable légende vivante.