Dans une récente interview, Harry s’est confié sur son passé anxiogène au sein de la famille royale.

Le prince Harry a accordé une longue interview à l’acteur Dax Shepard. Dans cet entretien, le duc de Sussex est revenu sur plusieurs sujets. Il a notamment expliqué que son envie de quitter ses fonctions royales ne datait pas d’hier. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’nous va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Harry ne voulait pas de la vie d’une vie de prince

En ce moment, le prince Harry est en promotion pour la sortie de sa série documentaire The Me You Cannot See. Pour l’occasion, le prince est revenu sur la mort de sa mère, Diana. Un événement tragique qui lui aurait ouvert les yeux contre sa propre famille. En effet, alors qu’il avait une vingtaine d’années, il savait déjà qu’il ne voulait plus faire partie du clan Windsor : “Je ne veux pas être ici, je ne veux pas faire ça, regarde ce que ça a fait à ma mère. Comment vais-je jamais m’installer et avoir une femme et une famille quand je savais que cela va se reproduire” a-t-il expliqué notamment.

Le prince Harry a dit avoir vu ce qu’il y avait “derrière le rideau” du conte de fées. Et c’est quelque chose qu’il ne voulait pas pour sa vie future :”J’ai vu le modèle de fonctionnement, je sais comment cette opération se déroule et comment elle fonctionne. Je ne veux pas en faire partie”. Déterminé à ce que son épouse ne connaisse jamais un destin aussi funeste, il a alors pris la décision de partir loin de cette vie de prince. Comme on dit, le coeur à ses raisons, que la raison ignore.

Il critique l’éducation qu’il a eu

Dans cette même interview, le prince Harry est aussi revenu sur l’éducation qu’il a eue. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne veut pas reproduire les erreurs de ses parents avec ses enfants. Il faut dire que son enfance se résumait à des rencontres avec de nombreuses personnes : “Mon éducation n’était pas à l’école, mon éducation consistait à rencontrer des gens à travers le Commonwealth. La réalité est que vous rencontrez ces enfants et que vous vous rendez dans ces communautés partout dans le monde et cela met les choses en contexte et c’est pourquoi je me sens plus à l’aise de pouvoir discuter de mes propres luttes maintenant, parce que je le fais pour aider d’autres personnes”.

Le prince Harry veut adopter une autre méthode éducative pour ses enfants, afin de “briser le cycle” des souffrances. En effet, il veut tout faire pour que ses enfants ne ressentent pas la souffrance que lui a pu vivre. Et ça passait justement par un déménagement. Et depuis qu’il est aux Etats-Unis, il est plus libre et serein : “Ici, je peux vraiment lever la tête et me sentir différent. Le poids sur mes épaules a disparu et celui de Meghan aussi. Ici, je marche en me sentant un peu plus libre. Je peux prendre Archie à l’arrière de mon vélo. Et je n’ai jamais eu la chance de ne faire rien que ça“.

Harry raconte sa première rencontre avec Meghan Markle

Dès leurs premiers rendez-vous galants, en 2016, le prince Harry et Meghan Markle ont dû faire profil bas. C’est en tout cas ce que raconte le prince Harry. En effet, dans son interview, il a notamment raconté sa première rencontre avec sa compagne. Les amoureux ont échafaudé des plans pour se retrouver sans attirer l’attention, quitte à organiser un date dans un supermarché : “La première fois que Meghan et moi nous sommes rencontrés pour qu’elle passe du temps avec moi, nous nous sommes retrouvés dans un supermarché de Londres en faisant comme si nous ne nous connaissions pas“.

Le prince Harry n’a pas manqué d’humour en décrivant la façon avec laquelle il se comportait à ce moment-là : “J’avais une casquette de baseball, je regardais le sol, j’essayais de rester incognito. C’est incroyable la quantité de chewing-gum que l’on voit, c’est un vrai bordel”. Il faut dire que dès le départ, sa relation avec Meghan Markle n’était pas bien vue. Ajouté à cela, la présence sans cesse des paparazzis, ça ne pouvait pas continuer comme ça.