La cuisson est des plus délicates. Suivez ces conseils de pro le réussir à tous les coups !

Grâce à ses omégas 3, le saumon est bon pour le cœur. Car ces acides gras insaturés protègent le système cardio-vasculaire, réduisent la tension artérielle et la formation de caillots. Rien que ça ! Comme le corps ne sait pas produire par lui-même ces omégas 3, mieux vaut donc consommer régulièrement du saumon.

Par ailleurs, le saumon regorge de vitamine A, très bon pour la vision, et d’autres minéraux dont l’organisme a besoin. La vitamine D qu’il contient par exemple permet au calcium de bien se fixer sur les os. Nous pouvons enfin citer la vitamine B qui permet d’avoir plein d’énergie. Bref, nous ne peut que vous conseiller de manger régulièrement ce poisson gras. A condition toutefois de bien savoir le cuisiner !

Attention aux arrêtes

Le saumon peut se manger cru, cuit ou mi-cuit. Il peut se faire au four, à la plancha ou encore à la poêle. Tous les gourmands y trouveront leurs comptes, même les plus petits. Veillez toutefois à enlever toutes les arêtes. Ou alors à demander à votre poissonnier de le faire à votre place !

Ne jetez plus la peau, elle contient plein d’Oméga 3 !

La peau du saumon a longtemps eu mauvaise réputation. Comme celle du poulet, on avait pris l’habitude de la jeter. En effet, on la pensait mauvaise pour la santé. Mais il n’en est rien. En effet, des études ont montré que la peau contient énormément d’Oméga 3. Donc mieux vaut la manger. Car en plus, elle n’a pas de goût ni d’odeur particulière.

Evitez à tout prix le terrible « choc thermique » !

Quand votre morceau de saumon a passé un moment dans votre frigo, mieux vaut le sortir 30 minutes avant de le cuire. C’est un conseil de grands chefs qu’on vous livre ici. En effet, si vous le passez directement au four, vous risquez de le cuire trop. Rien n’est plus dommage que de louper une cuisson “à point” d’un poisson tendre et noble comme le saumon ! En effet, en sortant votre saumon avant la cuisson, vous évitez ainsi le phénomène de « choc thermique » avec une surface qui risque de trop cuire.

Une cuisson « à point » avec une chair bien rose à l’intérieur

Pour les pâtes, on aime la cuisson « al dente ». Et pour le saumon, on rechercher une cuisson « à point ». Ainsi, la chair du poisson à l’intérieur doit être rose mais pas translucide. On conseille ainsi un temps de cuisson entre 10 et 15 minutes. Pour ce faire, vous pouvez optez pour une cuisson à la poêle, à la plancha, au barbecue, à la vapeur voire en papillote…Peu importe le type de cuisson, vous n’avez que l’embarra du choix. Seul compte le temps de cuisson.

On dit non au beurre !

En France, on a la main lourde sur le beurre. Certes, la réputation de la gastronomie française n’est plus à faire. Dans le monde entier, on s’arrache les recettes de notre terroir. Cocorico ! Mais ce n’est pas une raison pour utiliser et abuser du beurre à toutes les sauces. D’autant plus que le saumon contient déjà beaucoup de matières grasses. Ce poisson n’a pas besoin d’autre chose qu’une petite goutte d’huile d’olive. Oui, c’est tout ! Ou alors, vous pouvez également vous tournez vers la sauce soja en marinade. C’est tout aussi délicieux. En tous cas, au sein de la rédaction d’nous, on en raffole !

Pour les cuissons au four, rien ne vaut l’utilisation de plaques de cuisson avec du papier sulfurisé. Un simple filet d’huile d’olive suffit. Et hop, on enfourne, on cuit et on déguste !

Vous avez maintenant tous les bons réflexes pour cuisiner votre saumon. Sachez cependant que le saumon cru reste la meilleure recette pour conserver les bienfaits de ce poisson. Mais il faut cependant veiller à la fraîcheur du poisson s’il est consommé cru.