Sur le plateau de Touche pas à mon poste, un patron de club échangiste affirme que de nombreuses personnalités telles que des hommes politiques, des présentateurs télé et des chanteurs sont clients de ce genre d’établissements.

Après les soupçons de la présence de ministres dans des dîners clandestins, voici un autre sujet qui pourrait susciter la polémique. En effet, un patron de club échangiste affirme sur le plateau de TPMP que des élus sont clients de ce type d’établissement. Face aux caméras de C8, l’homme fait ainsi des révélations fracassantes ce mardi 11 mai. nous revient donc pour vous sur cette déclaration qui, bien évidemment, n’est pas passée inaperçue.

Touche pas à mon poste : la vie nocturne de certains élus de la République mise en lumière

Un sujet évoqué jusqu’à l’Assemblée nationale

En effet si Cyril Hanouna avait décidé de traiter cette histoire sur le plateau de TPMP, cela fait notamment suite à une prise de parole de la veille dans l’hémicycle. En effet, le mardi soir Jean Lassalle a fait une sortie très remarquée en pleine séance de l’Assemblée nationale. Ce dernier avait choisi d’évoquer ” les inégalités de traitement avec les discothèques “. Il a affirmé ainsi que les lieux d’échangisme avaient bien maintenu leurs activités au plus fort de la pandémie.

Le célèbre député français des Pyrénées-Atlantiques va aussi beaucoup plus loin dans son intervention. ” Les plus anciens d’entre nous savent que les lieux d’échangisme sont restés ouverts durant tout le confinement, de très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans le mandat précédent et je ne compte même pas les ministres “. Bien évidemment, cette sortie n’a pas manqué de susciter un grand nombre de réactions. Visiblement très intéressé par le sujet, Cyril Hanouna avait donc décidé d’en débattre sur le plateau de Touche pas à mon poste dès le lendemain.

Un témoin important

Lors de cette soirée, le présentateur de Touche pas à mon poste a donc invité pour l’occasion un homme connaissant parfaitement ce milieu. Bruno, propriétaire de ce genre de club privé, venait effectivement évoquer la question des restrictions concernant son établissement. Il expliquait ainsi être opposé la fermeture de ce type de lieu et affirme qu’il n’y avait aucun risque en matière de Covid-19. Dans des termes plutôt surprenants, il soutient que chez lui tout le monde est masqué et que le coronavirus ne se transmet pas ” par le bas ” !

Des propos qui n’étaient bien évidemment pas du goût de tous sur le plateau de C8. Certains chroniqueurs de Touche pas à mon poste se sont effectivement offusqués de cette intervention. Ainsi, ils ont dénoncé des prises de risques inutiles face à la Covid-19. Pourtant, le plus croustillant restait encore à venir ! Puisque Cyril Hanouna voulait savoir si l’homme avait déjà eu parmi ses clients des célébrités. Une réponse que le principal intéressé va livrer sans tarder. nous vous explique tout !

Le gratin du gratin

Sur le plateau de TPMP, Bruno semble effectivement plutôt catégorique sur le sujet. ” On sait très bien que les hommes politiques comme les présentateurs télé ou les artistes ou les chanteurs pratiquent “. Ainsi, toutes ces personnes haut placées ou très médiatiques auraient déjà eu recours au service de ce type d’établissement selon ce témoin. Pourtant, les révélations de ce patron d’établissements de nuit étaient encore loin de s’arrêter là. En effet, l’invité de Touche pas à mon poste affirme que l’un des chroniqueurs de l’émission a également ses habitudes de ces maisons très spéciales. Pourtant, par souci de discrétion, il ne le nommera pas ! En tout cas, le plateau de Touche pas à mon poste a une fois de plus été le cœur de débats animés. Il est vrai que le sujet semblait intéresser tous les intervenants tout comme le présentateur lui-même… Avec une dernière question qui reste néanmoins en suspens. nous vous explique laquelle.

Quel chroniqueur de Cyril Hanouna aime passer ses journées ou ses nuits dans des lieux où l’échange est la norme ? Une interrogation à laquelle, malheureusement pour les téléspectateurs les plus curieux, aucune réponse ne sera apportée. L’autre sujet abordé longuement dans l’émission a été effectivement la fermeture des établissements de nuit en raison de la pandémie. Et là aussi, les avis étaient également très partagés. Néanmoins, il est bon de rappeler que cette industrie a, elle aussi, connu de véritables moments difficiles ces derniers mois. Avec pour conséquence, un grand nombre de fermetures dans l’univers de la nuit. C’est pourquoi ces entreprises ont dû licencier en masse et un grand nombre d’anciens travailleurs sont aujourd’hui sur le carreau. Certains acteurs de la profession aimeraient donc envisager une réouverture rapide avant que la situation ne devienne définitivement catastrophique.