Cyril Hanouna recevait Bruno Henckes, patron d’un club échangiste, sur le plateau de TPMP. L’invité fait des révélations fracassantes concernant des hommes politiques

Lieu de tous les débats, Touche pas à mon poste a une fois de plus été le théâtre d’un échange plutôt particulier. En effet, ce mercredi 12 mai, Cyril Hanouna recevait le patron d’une boîte de nuit un peu spéciale. Durant son intervention, l’homme explique ainsi son désarroi face à la fermeture des discothèques et des lieux destinés aux adultes. Afin d’étayer son propos, il emploie néanmoins des termes qui n’ont pas manqué de susciter un grand nombre de réactions. nous vous explique tout dans les moindres détails.

Touche pas à mon poste : un patron d’un club échangiste crée le scandale sur le plateau

Une fermeture problématique

Sans juger du bien-fondé de l’existence ou pas de ce genre d’établissement, Cyril Hanouna souhaite néanmoins recueillir le témoignage de Bruno. En effet, ce patron de boîte de nuit pour adultes consentants voit son établissement fermé maintenant depuis plusieurs mois. Tout comme la restauration, le tourisme et un grand nombre d’autres activités, le monde de la nuit paie un lourd tribut en raison de la Covid-19. Ce mardi 11 mai dernier, Jean Lassalle a d’ailleurs évoqué le sujet en plein cœur de l’Assemblée nationale. Il dénonçait ainsi une inégalité de traitement puisque les discothèques où l’on danse sont fermées alors que certains clubs privés dans lesquels on se livre à d’autres activités seraient, quant à eux, restés ouverts même sans autorisation. Mais l’élu va aussi beaucoup plus loin. En effet, il affirme que certains ministres ou députés seraient en réalité des habitués de ce genre d’endroits !

“ De très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents, et je ne compte même pas les ministres “. Une intervention qui effectivement n’a pas connu un vif succès au milieu de l’assemblée. Bien évidemment, Cyril Hanouna avait donc décidé d’évoquer le sujet le soir même sur le plateau de Touche pas à mon poste. Pour ce faire, il avait ainsi invité Bruno, patron d’un club échangiste. L’animateur lui demande d’ailleurs si dans son établissement dans le Val-de-Marne, il a déjà reçu des personnalités. ” Oui, on a des gens connus qui viennent ! Des hommes politiques, des présentateurs “. Avant d’avouer que l’un des membres de TPMP est un habitué de son club très spécial !

Des propos déplacés

Mais évidemment, le cœur du sujet était également le problème de la Covid-19 dans tous les établissements en général. Il s’agit effectivement de savoir si les discothèques, les restaurants et bien sûr les clubs dont il est question aujourd’hui comportent des risques. Pourtant, la réponse de l’invité de Cyril Hanouna va surprendre : ” J’ai toujours dit que le virus, on ne peut pas le choper par le bas “. Le patron de boîte allait même beaucoup plus loin en expliquant que le coronavirus n’était pas transmissible par les voies naturelles, hors le nez et la bouche. Tout le monde comprendra donc parfaitement la référence ! En tout cas, certains chroniqueurs de TPMP se sont montrés véritablement outrés et n’ont évidemment pas manqué de réagir !

Ainsi, Tiffany Bonvoisin n’a pas hésité à rapidement prendre la parole. ” C’est absurde, vous vous rendez compte ? Là, il n’y a pas de gestes barrières du tout, c’est comme ça qu’on attrape le virus “. Pourtant, l’invité de Touche pas à mon poste persiste et signe. Son exemple suivant va d’ailleurs être beaucoup plus marquant et surtout inacceptable pour certains. ” Les gens ont des masques, mais vous pouvez prendre une femme en levrette avec un masque, vous ne risquez pas de lui donner le virus “.

Des réactions plutôt stupéfaites

Bien évidemment, cette intervention dans Touche pas à mon poste n’a pas manqué de faire réagir un grand nombre de téléspectateurs. Même sur le plateau, l’étonnement se lisait aussi bien dans les yeux des chroniqueurs que dans ceux de Cyril Hanouna lui-même. Voilà donc bien un nouveau débat dans TPMP qui aura pour le moins été haut en couleur. Chacun se fera son opinion dans cette affaire en attendant d’ailleurs la décision finale du gouvernement concernant la réouverture des discothèques et tous les lieux nocturnes.

Car si l’invité de Cyril Hanouna possède un établissement de nuit particulier, il s’agissait bien de s’intéresser à toute la profession en général. Une industrie qui a malheureusement payé très cher la fermeture de leurs établissements depuis le début de la pandémie. Selon certaines statistiques, plus de 400 d’entre eux ont déjà mis la clé sous le paillasson depuis le commencement de la crise. Une véritable catastrophe financière et humaine. Il faut d’ailleurs rappeler que le monde de la nuit emploie un grand nombre de personnes en France. Ceux-ci sont ainsi au chômage depuis maintenant plus d’un an sans parfois avoir été pris en considération par les élus. Un sujet qu’a néanmoins voulu évoquer Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste comme l’avait fait Jean Lassalle à l’assemblée la veille.