Gilbert Rozon est à nouveau incriminé dans une affaire d’agression envers une femme. Une réalisatrice vient effectivement de porter plainte et réclame plus d’un million d’euros !

Toujours présumé innocent des faits, qui lui sont reprochés, Gilbert Rozon doit néanmoins faire face à de plus en plus d’accusations. En effet, le célèbre producteur québécois est une fois de plus incriminé dans une affaire d’agression envers une femme. Ces faits remontent aux années 80, mais sont toujours sous le coup de la justice canadienne. Une longue série d’accusations sur lesquelles nous revient aujourd’hui pour vous en raison de l’actualité. En effet, l’empereur du rire pourrait ainsi être bientôt condamné à verser des millions de dollars de dommages compensatoires.

Gilbert Rozon : sa présumée victime lui réclame plus de 1,7 million de dollars de dommages et intérêts!

Un homme véritablement dans la tourmente

Devenu célèbre en France grâce à quelques-unes de ses productions et sa participation à La France a un incroyable talent, Gilbert Rozon se fait aujourd’hui très discret. Initiateur du festival Juste pour rire, il aurait même été obligé de démissionner de ses fonctions. En effet, il était un personnage très puissant dans l’industrie du spectacle des deux côtés de l’Atlantique. Mais aujourd’hui, l’homme de 66 ans se retrouve ainsi au cœur de plusieurs affaires d’agressions envers des femmes. Alors que les juges l’ont innocenté dans un procès au mois de décembre dernier, d’autres victimes présumées continuent néanmoins de témoigner contre lui.

Ainsi, le 6 mai dernier, l’information tombait. Gilbert Rozon aurait agressé Lyne Charlebois, photographe et cinéaste de profession, en 1982. La jeune femme de l’époque aurait ainsi fait la connaissance du producteur avec le but de collaborer avec lui. Lors d’un dîner au domicile de la plaignante, la soirée se serait déroulée dans un premier temps plutôt calmement. Avant que Gilbert Rozon n’invite sa compagne d’un soir à prendre un dernier verre à l’extérieur. Au moment de rentrer chez lui, tout aurait ainsi dérapé.

Un véritable traumatisme

La présumée victime dans cette affaire aurait ainsi expliqué à la justice vivre un réel calvaire à la suite de cette agression. Même quatre décennies après les faits, Lyne Charlebois aurait encore du mal à s’en remettre. Ses avocats ont donc décidé d’amener l’affaire devant les tribunaux et de réclamer un million de dollars au célèbre producteur. ” Elle subit les séquelles de cette agression qui a profondément altéré le cours de sa vie “. Mais en réalité, les dommages et intérêts demandés par Lyne Charlebois sont même plus importants selon ses conseils juridiques. ” Elle lui réclame 700 000 de dollars en dommages-intérêts compensatoires ainsi que 1 000 000 de dollars en dommages-intérêts punitifs pour l’agression “.

Une nouvelle affaire pour Gilbert Rozon dont l’image a véritablement été écornée par toutes ces révélations. En effet, l’homme pouvait compter sur un véritable statut de star au Québec tout comme dans l’Hexagone. Fondateur de la marque Juste pour rire, il avait ainsi étendu son empire dans plus de 150 pays. Aîné de sept enfants, il commencera sa carrière professionnelle pourtant très modestement, avant de se lancer dans la production de spectacles. Dès 1983, Juste pour rire commence donc à se faire un nom en s’exportant aussi bien aux États-Unis qu’en France. Producteur de Laurent Ruquier, Dieudonné, Florence Foresti, Stéphane Rousseau, Jean-Luc Lemoine et encore bien d’autres, il était ainsi l’un des poids lourds du secteur. Jusqu’au jour où tout s’effondre. nous revient donc pour vous sur cette sombre affaire.

D’autres plaintes pour les mêmes actes

Gilbert Rozon est effectivement passé devant le tribunal québécois en décembre dernier. Il devait ainsi faire face à une autre plainte toujours dans les mêmes circonstances. Aussi, si la justice l’a acquitté dans cette affaire, une vingtaine de victimes potentielles continuent cependant de crier leur colère en réclamant justice. Elles ont alors fondé un collectif appelé ” Les courageuses “, bien décidées à mener ces plaintes jusqu’au bout. En tout cas, le battage médiatique autour de ces procès et de ces accusations obligent le principal intéressé à se démettre de toutes ses fonctions. En plein cœur du mouvement #MeToo, le célèbre Québécois a effectivement dû se résoudre à effectuer un pas de côté.

Concernant sa défense dans toutes ces affaires, l’homme a bel et bien décidé de ne pas prendre la parole. Sa seule sortie a été ainsi sur Radio-Canada pour affirmer : ” Aucun commentaire sur les poursuites judiciaires à ce moment-ci “. Gilbert Rozon laisse le soin à ses conseils juridiques de ” prendre les mesures qu’ils jugeront appropriées afin d’assurer sa défense “. À ce jour, il est d’ailleurs bon de rappeler que Gilbert Rozon n’a encore été condamné en rien dans tous ces dossiers en cours. La justice devra donc faire son travail pour démontrer s’il est finalement innocent ou coupable des faits qui lui sont actuellement reprochés. Attaqué au civil comme au pénal, l’ancien empereur de l’humour doit donc s’attendre à encore passer de nombreuses heures devant les juges canadiens. Avec pour conséquence éventuelle, des montants astronomiques à verser à toutes les victimes présumées. Des chiffres qui se montent ainsi à plusieurs millions de dollars de dommages et intérêts.