Ce 6 mai 2021 sort l’autobiographie d’Yves Duteil. Un ouvrage bouleversant dans lequel il évoque pour la première fois cette grande découverte concernant ses parents

Chanteur, compositeur et poète, Yves Duteil est un artiste complet. Durant plusieurs décennies, l’homme aura ainsi enchanté son public avec des textes décrivant l’existence et l’amour. Un vrai travail d’orfèvre ! Mais aujourd’hui, c’est l’écrivain dont il est question. En effet, l’interprète de quelques-uns des plus grands standards de la chanson française a décidé de coucher ses souvenirs sur le papier. Ce jeudi 6 mai 2021 sort effectivement son autobiographie Chemins de liberté, un livre dans lequel il évoque pour la première fois la découverte d’un secret concernant sa famille. Objeko vous explique tout.

Yves Duteil : la découverte d’une lettre après la mort de son père ! Un événement de grande importance pour lui

Un artiste attachant

Âgé aujourd’hui de 71 ans, Yves Duteil aura eu un parcours musical et professionnel des plus satisfaisants. Dès le début des années 70, il commence alors à se faire un nom grâce à des titres rapidement plébiscités par le public. Certains de ses succès sont ainsi devenus de véritables standards, et même des hymnes. Pour exemple, sa chanson Prendre un enfant par la main fera donc de lui un véritable artiste adulé. Tout au long de sa vie, il représentera ainsi un homme empreint de certaines valeurs auxquelles il n’aura jamais dérogé.

Un engagement pour l’humanité qu’il prolongera également par une implication dans la vie politique. Durant plusieurs années, le chanteur sera ainsi le Maire sans étiquette de la commune de Précy-sur-Marne en Seine-et-Marne. Très soucieux des personnes les plus défavorisées, Yves Duteil s’implique également dans le développement d’une école située en Inde. Un homme à la grande générosité et au cœur en or. Un organe qui pourtant va se révéler défaillant au point de devoir subir une grave intervention chirurgicale cardiaque qui aurait pu lui être fatale… L’histoire d’une vie sur laquelle il se replonge aujourd’hui grâce à une autobiographie.

L’évocation de ses parents

Dans cet ouvrage intitulé Chemins de liberté, Yves Duteil revient ainsi sur son parcours ” de l’île d’Orléans jusqu’à la Contrescarpe “. Aussi, il évoque les rencontres les plus marquantes de sa vie en passant par René Barjavel, Félix Leclerc, et même Jacques Chirac. Le chanteur aura également eu l’occasion de rencontrer d’autres artistes qui l’auront également profondément marqué. Dans ce livre, l’artiste parle ainsi de ses amitiés avec Mireille, Brassens, Barbara, Renaud, ou encore Véronique Sanson et Alain Souchon. Mais un thème qui est également très abordé dans ses pages est celui de sa famille.

Descendant du capitaine Dreyfus, Yves Duteil est aussi le fils d’un homme d’affaires et d’une mère bijoutière. Des parents qui lui auront donné une éducation stricte et tout à fait épanouissante. Même si autour de la table, l’ambiance n’était pas à la profusion de sentiment. Le chanteur a alors l’impression de ne pas avoir réellement connu ses parents. Du moins pas dans leurs aspects les plus privés. Pourtant, en 1997, à la mort de Robert Duteil, son père, la star va faire une découverte qui va changer sa vision sur ses parents. nous revient donc pour vous sur ce véritable secret déterré par la star.

” Il l’aimait “

Yves Duteil se souvient ainsi du jour exact où son père s’en est allé. ” Dans sa chambre à l’hôpital, mon père était comme endormi. J’ai pris sa main dans la mienne et à haute voix, je lui ai dit tout ce que je n’aurais jamais osé lui formuler s’il avait été conscient. Je suis convaincu que les mots ont trouvé leur chemin à travers sa pudeur, franchissant les remparts, les douves, l’armure, la cuirasse et le bouclier qu’il avait toujours maintenus à distance du bonheur “. Une fois son père parti vers l’éternité, Yves Duteil aura néanmoins une grande surprise. En fouillant dans les effets personnels de celui qui lui avait donné le jour, Yves Duteil fait ainsi une trouvaille totalement bouleversante pour ses certitudes.

” J’ai découvert dans ses trésors une lettre que maman lui avait adressée en 1940, lorsqu’elle avait enfin reçu un mot, une adresse fixe où lui écrire après des mois de séparation “. La preuve irréfutable et indéniable que ses parents étaient capables d’aimer. ” Mon grand chéri d’amour, j’ai hâte de te serrer contre mon cœur et en attendant cette grande joie, je t’embrasse mille fois tendrement comme je t’aime, ta Brunette “. Une véritable gifle pour l’artiste qui comprend à ce moment précis que ses parents s’aimaient et qu’il était le fruit de leur amour. Un sentiment totalement nouveau pour l’homme ayant longtemps évolué dans une famille où les mots étaient absents, voire tabous !