L’animateur s’en est pris à un ministre parce que ce dernier n’a pas répondu favorablement à son invitation.

Depuis les déclarations de Marlène Schiappa, Cyril Hanouna semble avoir pris la grosse tête. En effet, l’animateur de C8 n’accepte plus qu’on refuse ses invitations. Et il vient à nouveau de piquer une colère noire car un ministre n’a pas daigné mettre les pieds sur le plateau de TPMP !

Fin avril, Marlène Schiappa a surpris tout le monde. La Ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur de France, chargée de la Citoyenneté a en effet proposé un rôle à Cyril Hanouna pour les élections présidentielles. “En 2022, c’est lui qui devrait co-présenter le débat de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle. C’est quelqu’un de brillant, qui connaît la société française. Mais il est de bon ton de cogner sur lui, cela relève du mépris de classe”, a-t-elle ainsi déclaré.

Lundi 26 avril, sur le plateau de TPMP, le trublion du PAF a ainsi rapidement fait part de ses ambitions. “Le débat d’entre-deux-tours, franchement, c’est non. Mais des spéciales pour les présidentielles, c’est oui”, a-t-il en effet déclaré.

Il a ensuite donné plus de détails à son public. “On va essayer de monter ces émissions dès l’année prochaine et c’est sûr et avec les candidats ! Il faut amener les jeunes à voter en faisant du gros divertissement et en faisant un truc plus sérieux derrière. Les jeunes ne viennent pas sur les émissions politiques ailleurs parce que c’est rébarbatif. Il faut amener un petit peu de divertissement comme on a dans Balance ton post“, a-t-il ainsi poursuivi. Est-ce que ce nouveau rôle lui aurait fait perdre les pédales ?

Cyril Hanouna perd une nouvelle fois son sang froid

En tous cas, lundi 3 mai, Cyril Hanouna n’a pas fait preuve de sang-froid ni de professionnalisme. L’animateur voulait en effet convier le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, pour parler du sort des étudiants.

“Coucou les chéris, je taffe depuis hier sur les sujets du Bac et du BTS et la gestion des examens. C’est juste incroyable ce qui se passe. On essaiera de trouver des solutions demain dans TPMP et ce serait top que le ministre Jean-Michel Blanquer vienne sur le plateau face aux étudiants“, a-t-il fait savoir dimanche 2 mai sur son compte Twitter.

“La situation est préoccupante et beaucoup d’étudiants sont en détresse. Il serait important d’apporter des réponses demain et peut-être leur offrir des solutions et leur redonner espoir“, a-t-il ainsi poursuivi. Malheureusement, Jean-Michel Blanquer n’a pas répondu à sa sollicitation.

Cyril Hanouna se lâche sur Twitter

Visiblement vexé, Cyril Hanouna a dézingué Jean-Michel Blanquer sur Twitter. “Bon les chéris apparemment Jean-Michel Blanquer ne viendra pas ce soir, il aurait d’après mes informations un tournoi de fléchettes et le championnat de France de marelle ! Je peux comprendre, il y a des priorités !“, a ainsi ricané l’animateur.

Cela risque d’alimenter encore les critiques de ses détracteurs. Car Cyril Hanouna n’a pas que des amis. Surtout depuis 2017. Cette année-là, il écopait d’une amende de 3 millions d’euros de la part du CSA pour son canular homophobe.

Cyril Hanouna “a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homose*uelles : Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations”, expliquait alors le gendarme de l’audiovisuel.

Des critiques à n’en plus finir !

Depuis, les critiques ne cessent de pleuvoir. On peut lire ainsi dans les “Inrocks” une chronique de Christophe Conte. « Que du frais, du délicat, du parfumé, à n’en pas douter, tel l’accouplement du degré d’intelligence d’un coussin péteur avec le discret raffinement d’une crise hémorroïdaire. Tu me diras, un pays qui regrette Sarkozy et Goldman prouve qu’il n’a jamais renoncé à toujours plus de vulgarité, et, à ce compte-là, un royaume avec de telles ambitions n’a que le bouffon qu’il mérite », raconte en effet le chroniqueur.

Quant à l’humoriste Patrick Timist, il évoque carrément les « nuisances sonores, nuisances visuelles… » de l’émission TPMP ! Et d’ajouter : « Ça te détruit les neurones. Ça te réduit ton espérance de vie”, explique-t-il ainsi dans son tout nouveau spectacle. Ça promet !