Bruno, l’actuel champion des 12 Coups de midi, a récemment appris son licenciement.

Il y a quelques semaines, Bruno, le champion de l’émission Les 12 Coups de midi, a perdu son emploi. Mais cette mauvaise nouvelle ne l’inquiète pas tant que ça. La rédaction d’nous va vous expliquer pourquoi.

Le champion des 12 coups de midi licencié

Lors de l’émission du 21 avril, Bruno a fait une confidence qui a interpellé les téléspectateurs. En effet, le jeune homme a expliqué qu’il avait besoin d’argent dans les temps à venir. Evidement, Jean-Luc Reichmann a directement riposté et a demandé pourquoi. Le champion des 12 coups de midi a alors déclaré :”J’ai passé une super semaine avec vous la semaine dernière, avec quelques passages au rouge. Et tant qu’à faire une bonne semaine, du coup, j’ai appris mon licenciement la semaine dernière”. Il en va de soi que l’étonnement était grand sur le plateau et sans doute également chez les suiveurs de l’émission. Mais pas de panique, il n’est pas malheureux et s’en doutait.

Quelques minutes plus tard, Bruno a donné plus de précisions sur les circonstances de ce licenciement. Il y avait un plan social dans l’entreprise :” Je m’en doutais, il y a un plan social dans l’entreprise et une personne par pôle devait partir. Je savais que ça allait tomber sur moi et j’ai eu la confirmation officielle vendredi” a-t-il notamment déclaré. Mais contre toute attente, le champion de l’émission semblait plutôt prendre cette nouvelle avec philosophie. Il usait même de l’ironie par la suite : “J’aurai beaucoup de temps libre, donc je peux vraiment rester jusqu’à Noël, il n’y a pas de souci “. Bon il faut dire que tant qu’il est sur le plateau, sa cagnotte grandie.

Bruno donne sa priorité au 12 coups de midi

Dans une récente interview pour nos confrères de Télé Loisirs, Bruno a expliqué pourquoi il n’était pas pressé de retrouver du travail. Et sa réponse et cash, on peut le dire : “Aujourd’hui, ma priorité, ce sont Les 12 Coups de midi”, a-t-il notamment déclaré. Le champion des “12 coups de midi” a déclaré être encore bien loin des objectifs qu’il s’est fixés. Ainsi, il se concentra sur sa vie professionnelle une fois qu’il est éliminé : “Une fois que ça s’arrêtera, on se concentrera plus sur la suite de ma vie professionnelle. Là, j’ai du temps libre, je n’ai pas à m’inquiéter d’avoir des jours de congés à poser… J’ai au moins cette tranquillité d’esprit”.

Même si Bruno n’est pas pressé, il a déjà pensé à tout pour la suite de sa carrière. En effet, le jeune homme a notamment expliqué qu’il allait être accompagné dans sa recherche d’emploi :”Je vais être suivi par un cabinet d’experts, pour faire un bilan de compétences, rechercher des formations, des reconversions qui pourraient m’intéresser. J’ai quand même quelques étapes qui m’attendent dans les semaines et mois qui viennent”. Mais en attendant, le champion des “12 coups de midi” se concentre sur son objectif premier : être le meilleur. Il a dans l’espoir peut-être de dépasser Eric, le plus grand joueur de l’histoire du jeu. Nous, à la rédaction d’nous, on lui souhaite en tout cas.

Bruno en route vers les plus grands records ?

Si Bruno est aussi fort, c’est qu’il a des techniques pour les épreuves. En effet, pour l’étoile mystérieuse, le champion des “12 coups de midi” a mis une stratégie en place pour pouvoir être au top. Après les tournages, il passe du temps à chercher :“Entre le tournage de deux émissions, je me suis amusé à regarder de près la vie des gens sur mon téléphone” explique-t-il. Il ajoute ensuite : “A chaque nouvel indice, on cherche à savoir à qui cela peut faire référence. On se doute que la personnalité est connue du grand public, et on cherche des références avec des chansons, des titres de films“.

Mais ce n’est pas tout, il a aussi des techniques pour les autres épreuves. Et pour être dans les conditions du plateau et du “Coup fatal”, il se mettait dos à la télé, et essayait de répondre juste en écoutant la voix de Jean-Luc Reichmann. Il essayait donc de répondre avant les Maîtres de midi, avant les challengers, pour être dans les mêmes conditions de stress. Enfin concernant ses points faibles, Bruno explique qu’il faisait des fiches qu’il relisait pour s’entraîner. Comme quoi, rien est laissé au hasard pour le champion des “12 coups de midi“.