À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Le Film, la fille de Michel Sardou, Cynthia, se confie sur ce terrible événement qui lui aura laissé des blessures si profondes toute sa vie.

Il y a vingt ans, la fille de Michel Sardou vivait l’horreur. En effet, Cynthia Sardou a dû faire face à un terrible événement. Séquestrée et vi*lée, elle garde ainsi les blessures de ce jour gravé dans son corps et dans sa tête. Une terrible expérience qu’elle accepte de parler avec l’espoir d’ouvrir les consciences. Aujourd’hui, elle se livre donc sans tabou .nous revient donc pour vous sur cette déclaration faite de courage, mais également qui force le respect.

Michel Sardou : sa fille Cynthia revient sur le plus grand traumatisme de sa vie

Une épreuve presque insurmontable

Si Cynthia Sardou prend aujourd’hui la parole, c’est également dans le cadre de la sortie de son premier roman. En effet, la fille de Michel Sardou vient de publier il y a quelques jours un livre intitulé Le Film, paru aux éditions Ramsay. En réalité, il ne s’agit pas de sa première œuvre. Puisqu’elle est déjà l’auteure de deux autobiographies, Appelez-moi Li Lou paru en 2005 et Une vie à reconstruire édité en 2014. Un titre qui est ainsi assez explicite sur le défi qu’elle avait à relever. Résidant aujourd’hui loin de la France, la fille de l’artiste est âgée de 47 ans. Et même si les événements qu’nous évoque aujourd’hui, datent d’il y a longtemps, ils sont bien évidemment toujours très présents dans son esprit.

Interrogée par les journalistes de France Dimanche, elle accepte ainsi d’évoquer certains aspects de l’affaire. Notamment, les conséquences et la manière dont elle appréhende aujourd’hui la vie. Pour rappel, Cynthia Sardou doit faire face à trois agresseurs en 1999. Le 24 décembre de cette année-là, ses agresseurs la kidnappent et abusent d’elle tour à tour. Un sujet que Cynthia Sardou a ainsi évoqué dans deux de ses ouvrages, mais dont elle parle également lors de conférences. Une manière de partager son vécu, et peut-être de se libérer. Mais également, un moyen de donner à d’autres personnes le courage de se livrer elles-aussi.

Michel Sardou: L’importance de la parole

Dans cet entretien accordé à la presse, Cynthia Sardou explique que pour l’instant, il est très compliqué d’organiser des conférences en raison de la pandémie et de la crise sanitaire. Ces prises de paroles paraissent en effet l’avoir quelque peu soulagée. Même si elle reconnaît être ” un peu moins active sur le sujet “. ” Il m’a été nécessaire, presque vital même, d’en parler pour extérioriser et me reconstruire. Et puis arrive un moment où l’on éprouve moins le besoin d’en parler, où on en a moins envie comme pour passer autre chose “.

Mais comme Cynthia Sardou explique, il est bien évidemment impossible d’oublier. ” Disons que le temps fait son œuvre et on apprend à vivre avec. Donc oui, je me suis en quelque sorte reconstruite, il le faut bien. Sinon tout s’écroule et on n’avance pas. Ça fait plus de vingt ans et désormais, j’aimerais laisser ça derrière moi “. Déjà, l’année dernière, dans une interview accordée à Gala, la fille de Michel Sardou expliquait vouloir désormais passer à autre chose. Même si bien sûr, ce terrible événement a été difficile à vivre pour elle, mais également pour sa famille.

Un père meurtri

En effet, il y a quelques mois, Cynthia Sardou évoquait la réaction de son père, après ce terrible drame. Elle reconnaît avoir été soutenue d’une manière incroyable par celui qui lui a offert la vie et avoir toujours pu compter sur lui. “ Il s’est toujours beaucoup inquiété de mon évolution et a toujours veillé à connaître mon ressenti “. Michel Sardou a donc toujours été présent pour soutenir sa fille. Tout comme d’ailleurs ses frères, qui lui ont été d’une grande aide. Cynthia Sardou a ainsi pu compter sur Romain lorsqu’elle décide de se lancer dans l’écriture. En effet, ce dernier était un grand romancier et ainsi pu lui donner quelques conseils. Elle reconnaît ainsi avoir écouté son avis ” pour mieux raconter les histoires et définir les atmosphères du temps et des lieux “. Ce qui a permis à son livre d’être encore plus compréhensible et plus évocateur concernant les sentiments qu’elle souhaitait partager avec les lecteurs.

Mais aujourd’hui Cynthia Sardou semble vouloir tourner la page. Installée au Canada, elle mène une vie tranquille et espère simplement que les choses ” s’améliorent “ peu à peu. Elle reconnaît ainsi n’avoir pas besoin de grand-chose dans l’existence, à part d’un peu de tranquillité et de sérénité. Un nouveau témoignage poignant d’une femme qui aura traversé l’horreur. Un être blessé, mais loin d’être abattu. Car ses agresseurs n’ont finalement pas réussi à lui enlever sa rage de vivre et de se battre. Aujourd’hui, écrivaine, Cynthia Sardou veut donc mettre des mots sur ses maux. Même si elle reconnaît que son dernier ouvrage n’est cette fois-ci pas une autobiographie, mais bien un roman.