L’acteur Yves Rénier s’est éteint le 24 avril à l’âge de 78 ans suite à un malaise cardiaque.

Jean-Luc Reichmann adorait Yves Rénier. Quelques jours avant le décès de ce dernier, ils se retrouvaient sur le plateau des 12 Coups de midi. L’animateur en a profité pour révéléer au public comment il a rencontré son ami de longue date. C’était il y a vingt ans.

« C’est un oiseau marin qui m’a ch*é sur le nez »

“Un jour de Roland-Garros, il y a plus de vingt ans, on était invités. Il était derrière moi. Une dame s’assied à côté de moi “, a ainsi expliqué Jean-Luc Reichmann, mardi 20 avril 2021. “Elle lui demande d’où vient cette tâche qu’il a sur le nez. Une question extrêmement intelligente. Et Jean-Luc lui répond : ‘C’est un oiseau marin qui m’a ch*é sur le nez’ “, a ensuite poursuivi Yves Rénier.

« Il m’a dit : ‘T’es vraiment un c*n, je t’adore »

Plein d’émotion, Jean-Luc Reichmann a finit par conclure: “La dame s’en va et est née notre amitié. On n’a pas arrêté de rire depuis. Il m’a dit : ‘T’es vraiment un c*n, je t’adore’. Je suis très heureux. On passe de très bons moments ensemble. Cet homme-là, quand il vous regarde avec son œil de grand gourou, il est désarçonnant”. Yves Rénier avait lâché ensuite à son ami : “On ne continue pas parce qu’on va se mettre à chialer !“. Une belle séquence poignante !

Jean-Luc Reichmann: Un beau projet qui tombe à l’eau

Mais 4 jours plus tard, Jean-Luc Reichmann a été pris de surprise en apprenant la mort de son ami. Il s’est ainsi confié auprès de nos confrères du Parisien dimanche 25 avril 2021. En effet, il leur a raconté la dernière conversation téléphonique qu’il a eue avec Yves Rénier. Les deux compères avaient un projet ensemble qu’ils ne pourront malheureusement jamais exécuter. On vous dit tout !

« Il était sur mon plateau cette semaine dans les Douze Coups de midi parce que la dernière fois qu’il a tourné, c’était dans Léo Matteï, à la fin de l’année dernière, et ça a été diffusé jeudi. »

C’était une chance en tous cas pour Jean-Luc Reichmann d’avoir retrouvé son ami sur le plateau de Léo Mattéi. Car les deux amis voulaient travailler ensemble depuis des lustres. Mais Yves Rénier privilégiait davantage son métier de réalisateur que d’acteur.

« Tu sais quoi ? Je serai ton grand gourou. »

« J’étais fan de lui depuis longtemps et un jour, je lui ai dit : Il faut qu’on fasse quelque chose ensemble. Il me répondait : Non mais tu sais, ma poule, moi j’aime bien réaliser. Puis, quand je lui ai parlé de ce scénario sur un gourou dans une secte, là il m’a lancé avec ses yeux bleus perçants : Tu sais quoi ? Je serai ton grand gourou. », avait également raconté Jean-Luc Reichmann aux journalistes du Parisien.

« On n’a pas arrêté de rire, même si le sujet des épisodes était très dramatique. »

Forcément, entre eux deux, le courant est très bien passé pendant le tournage. « On n’a pas arrêté de rire, même si le sujet des épisodes était très dramatique. C’était à Aix-en-Provence pendant le dernier confinement et, comme il ne voulait pas aller à l’hôtel, il est resté à la maison. Un soir, on répétait et sur une des chaînes de TF1, ils ont rediffusé « Jacqueline Sauvage », qu’il avait réalisé, donc on l’a regardé ensemble et il faisait des commentaires sur le talent des acteurs. Il ne lâchait rien, il était d’un professionnalisme hors pair, et il avait toujours ce petit œil qui frisait. »

Jean-Luc Reichmann: « Hé, 5,3 millions papa, bravo ! »

Oui mais voilà, Jean-Luc Reichmann reconnait avoir un immense regret. Car il y a un projet qu’il avait avec son ami. Et qu’il ne pourra jamais faire. « Je l’ai eu encore hier au téléphone, il m’a dit « Hé, 5,3 millions papa, bravo ! » (NDLR : en référence aux 5,3 millions de téléspectateurs qui étaient devant la fiction). Il était en pleine forme et on devait manger ensemble pour fêter ça. Malheureusement, le sort en a décidé autrement. », a-t-il en effet expliqué dans les colonnes du Parisien.