Après les déclarations de Marlène Schiappa ce weekend, le présentateur de C8 a pris la parole dans TPMP.

Ce weekend, les déclarations de Marlène Schiappa ont surpris tout le monde. La Ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur de France, chargée de la Citoyenneté lui a en effet proposé un rôle à pour les élections présidentielles. “En 2022, c’est lui qui devrait co-présenter le débat de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle. C’est quelqu’un de brillant, qui connaît la société française. Mais il est de bon ton de cogner sur lui, cela relève du mépris de classe”, a-t-elle ainsi déclaré.

Les détracteurs du trublion du PAF se sont révoltés contre cette proposition. Car Cyril Hanouna n’a pas que des amis. Surtout depuis 2017. Cette année-là, il écopait d’une amende de 3 millions d’euros de la part du CSA pour son canular homophobe.

Cyril Hanouna “a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homose*uelles : Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations”, expliquait alors le gendarme de l’audiovisuel.

Cyril Hanouna: Des critiques à la pelle !

Depuis, les critiques ne cessent de pleuvoir. On peut lire ainsi dans les “Inrocks” une chronique de Christophe Conte. « Que du frais, du délicat, du parfumé, à n’en pas douter, tel l’accouplement du degré d’intelligence d’un coussin péteur avec le discret raffinement d’une crise hémorroïdaire. Tu me diras, un pays qui regrette Sarkozy et Goldman prouve qu’il n’a jamais renoncé à toujours plus de vulgarité, et, à ce compte-là, un royaume avec de telles ambitions n’a que le bouffon qu’il mérite », raconte en effet le chroniqueur.

Dans le prochain spectacle de Patrick Timsit, il est également question des frasques de Cyril Hanouna et de ses chroniqueurs. Si tout va bien, il devrait se produire en décembre 2021. C’est sur la scène du Théâtre du Rond Point, à Paris, que son public devrait le retrouver. En attendant, il a voulu tester ses blagues sur Yann Barthès.

« Nuisances sonores, nuisances visuelles… Ça te détruit les neurones. »

C’est Cyril Hanouna et toute sa clique qui ont dû avoir les oreilles qui ont sifflé. “Voilà dix bonnes raisons d’arrêter [sa carrière]. Je vous donne tout de suite dix bonnes raisons d’arrêter. En un, j’ai tous mes points de retraite. Et vu le nombre d’émissions à la c*n que j’ai faites, j’ai même le droit à de la pénibilité au travail. En une seule émission de Cyril Hanouna, ça fait quatre trimestres : nuisances sonores, nuisances visuelles… Ça te détruit les neurones. Ça te réduit ton espérance de vie”, a ainsi lâché Patrick Timsit.

Même Benjamin Castaldi n’y échappe pas. “C’est ce pauvre Benjamin Castaldi qui me l’a dit sur son lit de mort. Enfin, sur le plateau de l’émission. D’ailleurs, je l’ai rencontré Benji – vous voyez je répète avec vous, là ils n’en peuvent plus ma famille – je lui ai dit : pourquoi tu fais Comme j’aime, des pubs à la c*n ? Parce que ça me permet de faire des choses de qualité à côté. Quoi ? Touche pas à mon poste ? C’est quoi cette m*rde ? Ben ça me permet de faire des pubs de qualité à côté. Voilà comment on se fait des amis. Mais je m’en fous, c’est le dernier“, a-t-il ainsi conclu. Bien sûr, sur le plateau, tout le monde était mort de rire. Au sein de la rédaction d’nous, on reconnait en effet que ce sketch nous a beaucoup fait rire aussi.

En tous cas, ces critiques n’ont pas l’air d’atteindre l’animateur de C8. Lundi 26 avril, sur le plateau de TPMP, le trublion du PAF a fait part de ses ambitions. “Le débat d’entre-deux-tours, franchement, c’est non. Mais des spéciales pour les présidentielles, c’est oui”, a-t-il ainsi fait savoir.

Cyril Hanouna: « Il faut amener les jeunes à voter. »

Il a ensuite donné plus de détails à son public. “On va essayer de monter ces émissions dès l’année prochaine et c’est sûr et avec les candidats ! Il faut amener les jeunes à voter en faisant du gros divertissement et en faisant un truc plus sérieux derrière. Les jeunes ne viennent pas sur les émissions politiques ailleurs parce que c’est rébarbatif. Il faut amener un petit peu de divertissement comme on a dans Balance ton post“, a-t-il ainsi poursuivi. A suivre !