MIchel Sarran fait l’objet lui aussi l’objet d’une polémique autour des dîners clandestins. S’il nie toute responsabilité, le restaurant dans lequel il travaille n’est pas fermé.

Après de nombreuses révélations concernant des dîners clandestins impliquant notamment Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy, c’est un grand nom de la gastronomie française qui aujourd’hui fait la une de l’actualité. Le célèbre membre de l’équipe de Top Chef, Michel Sarran, est ainsi accusé de prêter son concours à un établissement qui devrait être actuellement fermé. nous revient donc pour vous sur cette histoire, mais également sur les dénégations du principal intéressé.

Michel Sarran, impliqué dans une affaire de restaurant ouvert. Le juré de Top Chef nie toute responsabilité

Un sujet éminemment polémique

Depuis plusieurs semaines maintenant, les affaires concernant des repas clandestins ou des restaurants ouverts malgré les restrictions continuent d’alimenter la une des médias. Pour rappel, Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy étaient accusés par certains d’organiser de véritables festins payants dans le célèbre Palais Vivienne. Des révélations qui avaient eu pour conséquence d’alerter les autorités ayant finalement décidées d’organiser une perquisition sur place. À l’issue de cette visite domiciliaire, l’ancien acheteur d’Affaire conclue avait même été placé en garde à vue afin de s’expliquer auprès des enquêteurs. Mais aujourd’hui, c’est la star de Top Chef qui semble mise sous le feu des projecteurs pour une affaire similaire. Michel Sarran est ainsi sur la sellette.

Une implication du juré de Top Chef qui en a fait bondir plus d’un. En effet, Michel Sarran s’était montré très critique envers ceux ne respectant pas les règles du jeu. Dans un entretien accordé au magazine C à vous, il livrait ainsi son sentiment. ” C’est lamentable. On m’a proposé de faire des repas privés que j’ai refusés. J’ai toujours refusé. Je ne comprends pas que des personnes puissent aller dans ces restaurants. Je suis désolé moi personnellement, je me suis battu dès le début. Il faut que les règles soient strictes, on respecte point barre, sinon on ouvre “. Mais de récentes révélations publiées par Le Monde ce jeudi 22 avril affirmeraient que Michel Sarran aurait, lui aussi, quelque chose à se reprocher. nous vous explique tout.

Une nouvelle polémique

Selon les révélations du quotidien, Michel Sarran serait ainsi la personne responsable des menus du club TP90, un restaurant d’entreprise ou plutôt un club privé… Il s’agit d’un endroit situé sur les Champs Élysées, occupé par la Fédération nationale des travaux publics. Sur place, des repas seraient toujours organisés, mais selon Michel Sarran, en toute légalité. ” Ce sont des repas ou l’on sert avec le protocole qui est d’usage dans la restauration collective concernant les clubs. C’est-à-dire quatre par table avec un espacement “. Des déclarations quelque peu contrebalancées par l’enquête du journal Le Monde affirmant qu’il y aurait pu avoir en réalité plus de convives par table.

Michel Sarran se dit lui dans son bon droit et n’affirme enfreindre aucune règle. Pourtant, le ministère du Travail s’interroge sur cette histoire. Car selon eux, ces restaurants ” sont censés être fermés, pas ouverts, qui plus est ceux-là (restaurants d’entreprise ou clubs de direction), comme précisé dans la fiche “. De plus, il existerait également un problème sur les heures d’ouverture. Puisque des repas auraient été servis aux alentours de 20h alors que le couvre-feu débute deux heures plus tôt. Une affaire qui une fois de plus fait grand bruit et pour laquelle le journal Le Monde a décidé d’investiguer. Les journalistes du quotidien ont également recueilli la réaction de Muriel Pénicaud, l’ancienne ministre du Travail. Sa collaboratrice affirme ainsi qu’il y aurait bien eu ” un dîner de travail “, tout en précisant que l’ancienne responsable politique ne souhaite pas s’étendre sur le sujet.

De nombreuses réactions

Dans cette histoire mettant en cause Michel Sarran, les réactions sont, en effet, très nombreuses. Il est vrai que le juré de Top Chef s’était montré plutôt impliqué concernant la fermeture des restaurants. Il s’en était ainsi pris à ceux qui ne respectent pas les règles, notamment lors de son passage à la télévision le lundi 5 avril dernier. ” C’est scandaleux, parce que ça décrédibilise une profession par rapport aux Français dans une période qui est assez compliquée pour nous. Je trouve que ce n’est pas respectueux par rapport à tous les restaurateurs qui font des efforts colossaux parce qu’effectivement, même si nous avons des aides, elles sont substantielles. Ce n’est pas là-dessus qu’on vit. Et je trouve que ce n’est pas respectueux non plus par rapport au gouvernement qui est là, qui nous soutient. C’est aussi faire fi de la crise sanitaire “.

Mais aujourd’hui Michel Sarran est au cœur d’une affaire qui soulève un grand nombre d’interrogations. Certains se demandent s’il était donc opportun pour lui d’apporter son concours à la création d’un menu en cette période difficile. Récemment interrogé par BFM TV, Christophe Leroy, impliqué dans l’affaire avec Pierre-Jean Chalençon, n’a d’ailleurs pas manqué de réagir aux attaques dont il avait été l’objet. ” Michel Sarran pour qui j’ai un grand respect quand il crie au loup, j’apprécie l’homme. Je lui dis faut savoir de quoi on parle avant de parler“. Une manière de dire que Michel Sarran aura voulu donner un exemple que finalement, il n’a peut-être pas suivi lui-même. Même si le célèbre juré de Top Chef continue de rappeler qu’il n’y a aucune illégalité dans sa démarche. Chacun se fera donc sa propre opinion…