Plusieurs anciens candidats de Star Academy 4, étaient sur le plateau de l’émission Ça commence aujourd’hui sur France 2.

Ce jeudi 22 avril, comme à son habitude, Faustine Bollaert était à la tête d’un nouveau numéro de “ça commence aujourd’hui”. Pour l’occasion, la présentatrice recevait Mathieu Johann et Sofiane, candidats emblématiques de la Star Academy 4. Ces derniers ont notamment parlé de la victoire de Grégory Lemarchal pendant cette saison. La rédaction d’nous va vous dire ce qu’ils ont pu dire exactement. Vous êtes prêts ?

Grégory Lemarchal, le gagnant dont on se souvient tous

Le 3 septembre 2004, dix-huit candidats intègrent le château de Dammary-Les-Lys pour participer à la saison 4 de la Star Academy, sur TF1. Une saison mythique pour les téléspectateurs puisque c’est dans celle-ci que la France a pu assister à l’éclosion de Grégory Lemarchal. Le chanteur, qui était atteint de la mucoviscidose, n’a pas pu profiter longtemps de son succès puisque trois ans après la fin du programme, il rend son dernier souffle à l’âge de vingt-trois ans seulement. Depuis sa mort, tout le monde se souvient encore de lui. Il faut dire qu’il avait un talent rare et histoire complètement bouleversante.

Invité sur le plateau de “ça commence aujourd’hui”, Matthieu Johan se souvient comme si c’était hier de sa participation à la Star Académy. D’ailleurs, il a fait quelques confidences sur la victoire de Grégory Lemarchal lors de la saison 4 :”On a vécu une année complètement folle. On savait déjà qu’on ne gagnerait pas l’émission. On savait que c’était foutu pour nous. Et on était très content pour lui” a-t-il notamment déclaré. Et effectivement, tout était fait d’avance pour faire gagner le jeune homme, au détriment des autres candidats.

Sofiane frustré d’avoir fait la Star Academy avec Grégory Lemarchal

Invité également sur le plateau de Faustine Bollaert, Sofiane, lui a eu un peu plus de mal à avaler le succès de Grégory Lemarchal. En effet, même s’il reconnaît volontiers le talent et le mérite de son ex-camarade, il estime que la présence du jeune homme pouvait faire de l’ombre aux autres artistes. Alors qu’il tentait de se faire un nom dans l’industrie musicale, il n’a jamais pu s’exprimer totalement : “Je le dis souvent, c’était la Star Ac à perdre… On était contents, c’était une chance pour nous. La chance de notre vie. Mais quelque part, on part avec un handicap, c’est pas notre chance” explique-t-il.

Heureusement, Sofiane a pu tirer son épingle du jeu finalement. Dès sa sortie, il a eu une proposition : “J’ai eu la chance d’être le premier ex-académicien à signer chez une major qui n’est pas Universal (…) Donc j’ai atterri chez EMI. Ensuite, j’ai eu la chance de pouvoir faire un gros projet Disney, High School Musical, qui m’a sauvé”. Si Mathieu Johann et Sofiane assurent que c’est grâce à son don qu’il a gagné, d’autres estiment que c’est grâce à la production. C’est notamment le cas d’Isabelle Charles.

Isabelle Charles accuse la production de la Star Académy

Il y a quelques mois, en septembre dernier plus exactement, Isabelle Charles a lancé un pavé dans la mare. Si vous ne savez pas qui c’est, la rédaction d’nous peut vous dire qu’elle faisait partie des coachs de la saison 4 de la Star Academy. Cette dernière expliquait que Grégory Lemarchal était la star du programme lors de cette édition et que tout a été fait autour de lui. En effet, les candidats en face de lui, ont été pris exprès pour faire gagner le jeune homme :”En faisant son casting de départ, la production pouvait tout à fait choisir quel serait son quatuor final. Vous engagez Grégory et ensuite ceux qui vont aller en face de lui” explique-t-elle notamment.

L’ancienne prof de la Star Academy explique qu’au lieu de prendre une Céline DIon anonyme, où des gens avec un énorme talent, ils ont pris des personnes qui en ont mois que Grégory Lemarchal. Elle déclare notamment : “Au lieu de recruter une Céline Dion anonyme, cela existe, ils ont pris une Lucie ou un Mathieu qui avaient du talent mais pas autant que Grégory…”. Et pas question pour quelqu’un d’interférer à la décision de la production :”Quand un mois avant la fin nous avons voulu nominer Lucie parce qu’elle n’avait pas fait une bonne évaluation, la prod s’y est opposée”, se souvient-elle. La finale devait être Lucie et Grégory, personne d’autres. Et finalement, ça a été le cas “il n’y a rien de réel” conclut-elle.