Alors qu’elle pleure le décès de son mari, la souveraine vient de perdre l’un de ses plus fidèles amis.

Alors qu’elle se trouvait aux funérailles de son mari, le prince Philip, la Reine Elizabeth 2 a eu une journée éprouvante. Elle a également appris le décès de Sir Michael Oswald, l’un de ses conseillers hippiques et ami. La rédaction d’nous va vous dire de quoi exactement est mort l’homme de 86 ans.

Elizabeth II: La mort du prince Philip

Le prince Philip, le mari de la reine Elizabeth II et l’époux le plus ancien de tous les monarques britanniques, est décédé à 99 ans. Un communiqué publié le vendredi matin sur le site Internet de la famille royale a déclaré : “C’est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la Reine annonce le décès de son époux bien-aimé, Son Altesse Royale le Prince Philip, duc d’Édimbourg“. Sa mort a été accueillie par un flot d’hommages de toute la Grande-Bretagne et du monde. Conformément à la tradition, un avis encadré contenant les nouvelles a également été placé sur les grilles à l’extérieur du palais de Buckingham.

Le Prince Philip a passé 65 ans à soutenir la reine, se retirant de son rôle public en 2017 et restant largement hors de vue depuis. Au cours de ses années actives, il a aidé à établir un nouveau cap pour la monarchie, défendant la Grande-Bretagne elle-même, ainsi que les causes environnementales, la science et la technologie. Son décès survient alors que la famille royale est confrontée à de nouveaux défis. En effet, on se souvient tous d’Harry et de Meghan, qui ont été demis de leurs fonctions au sein de la famille royale. Les obsèques ont eu lieu quelques jours plus tard, le 17 avril.

Le sort s’acharne sur la Reine

Alors que ce samedi 17 avril, la reine Elizabeth II a dit adieu à son mari, le prince Philip, sa Majesté a également appris la disparition d’un de ses conseillers hippiques, Sir Michael Oswald. Selon nos confrères du Times, ce dernier est décédé des suites d’une longue maladie, à l’âge de 86 ans. Pendant plus d’un demi-siècle a joué un rôle clé dans les courses hippiques de la famille royale. D’ailleurs, lors des courses hippiques auxquelles la Reine a participé, souvent été photographiée au côté de Sir Michael Oswald, qui est devenu un ami au fil des années. Avant de devenir le conseiller en course hippique de l’épouse du prince Philip en 2003, il a travaillé pour la reine mère de 1970 jusqu’à sa mort, survenue en 2002.

Le conseiller de course de la reine, John Warren, a déclaré: “Sir Michael a fait un travail magnifique en gérant les Royal Studs pendant si longtemps. Il était profondément attaché aux haras, à la reine et à la reine mère“. L’homme poursuit son propos en indiquant ensuite : “Il était très proche de la reine et de la reine mère et adorait son rôle avec leurs chevaux. Il allait absolument n’importe où pour les regarder courir, même ces dernières années, alors qu’il avait 80 ans”. Une nouvelle grande perte pour la Reine Elisabeth 2, on peut le dire.

La reine Elisabeth 2 fête son 95e anniversaire

La reine, qui a passé, ce mercredi 21 avril, son anniversaire au château de Windsor, a publié une déclaration très personnelle à cette occasion. Elle décrit notamment une “période de grande tristesse” pour sa famille :”J’ai, à l’occasion de mon 95e anniversaire aujourd’hui, reçu de nombreux messages de vœux et que j’apprécie beaucoup. Nous sommes dans une période de grande tristesse, cela a été un réconfort pour nous tous de voir et d’entendre les hommages rendus à mon mari“, a-t-elle notamment commencé par dire dans le communiqué.

La Reine Elizabeth 2 veut aussi remercier l’ensemble des personnes qui ont pu lui écrire pendant son deuil et pour son anniversaire. Elle remarque combien elle et Philip étaient appréciés : “Ma famille et moi tenons à vous remercier tous pour le soutien et la gentillesse dont nous avons fait preuve ces derniers jours“, commence-t-elle par dire. Elle poursuit :”Nous avons été profondément touchés et nous continuons de nous rappeler que Philip a eu un impact si extraordinaire sur d’innombrables personnes tout au long de sa vie“. N’hésitez pas à réagir à cet article dans les commentaires. Nous lisons tout.