Dans un entretien pour l’émission Sept à Huit, Gérard Lanvin a eu une belle déclaration pour sa femme qui a toujours été là pour lui.

Ce dimanche 18 avril 2021, Gérard Lanvin était l’invité d’Audrey Crespo-Mara, dans l’émission Sept à Huit, diffusée sur TF1. Dans cet entretien, l’acteur est revenu sur plusieurs choses et notamment sur ce que nous vivons actuellement. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas sa langue dans sa poche. La rédaction d’nous va vous dire ce qu’il a dit exactement.

Gérard Lanvin dézingue les haters sur les réseaux sociaux

Si Gérard Lanvin se fait assez rare sur les plateaux de télé, quand il prend la parole, on en parle pendant de longs moments. Ainsi, ce dimanche, on a pu le voir dans l’émission Sept à Huit, diffusée sur TF1. Interrogé par Audrey Crespo-Mara, celui qui s’essaie à la chanson avec un album intitulé Ici-Bas, composé avec son fils aîné, Manu, s’est confié sur l’époque actuelle. Et d’après ses dires, il n’y a peu d’espoirs pour l’avenir : “L’époque est déconcertante. Elle est affligeante. La technologie a pourri le monde, pour moi. L’époque est devenue une époque minable où les sans-couilles parlent derrière leurs écrans… C’est de la dénonciation, de la délation. C’est une époque minable !“.

Gérard Lanvin est un homme angoissé, et avec la pandémie actuelle, il ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter pour tout le monde. Que ce soit pour sa famille, ses amis, ce climat est angoissant : “Je suis un citoyen angoissé. Je ne suis pas un citoyen déçu. Je suis angoissé par ce monde qui arrive. Angoissé pour ma petite-fille. Angoissé pour mes enfants qui sont déjà des hommes et qui ont 45 piges et 33 piges”.

Son coup de gueule contre les politiques

Toujours avec son franc-parler, Gérard Lanvin explique que c’est la crise sanitaire, qui selon lui a mis en lumière les mauvais choix pris par les derniers Présidents français. Aujourd’hui, rien ne fonctionne :”On s’aperçoit que rien ne fonctionne. Rien ! Les hôpitaux, en passant par les flics, en passant par les pompiers… Il manque de tout. Tous les mecs sont dans des difficultés notoires alors qu’ils ont des exercices à faire pour nous tous et qui sont essentiels” nous dit-il. Il précise ensuite que “les flics sont des gens importants et essentiels” et que “les pompiers n’ont pas de matériel” pour mener à bien leurs missions.

Même son de cloche pour les hôpitaux. Selon lui, le système ne fonctionne plus et ce depuis longtemps maintenant : “Cela fait trente ans que j’entends les infirmières se plaindre. Ce n’est pas d’aujourd’hui. On leur a supprimé ça, puis ça… Où va tout l’argent qu’on nous demande de donner ? Tous ces impôts qu’on paye ?Tout… M**de. On s’en aperçoit aujourd’hui ! Avec ce problème de Covid, tout a été révélé. Il n’y a rien qui fonctionne. C’est une honte !“. Hors de lui, il ne peut s’empêcher d’être énervé comme cela.

Gérard Lanvin rend hommage à sa femme, Jennifer

Après son coup de gueule contre la société et les politiques, Gérard Lanvin s’est calmé et a fait des déclarations sur sa famille. En effet, alors qu’il sort actuellement son tout premier album, dont les musiques ont été composées par son fils Manu Lanvin, il a pris le temps de dire combien sa famille était importante pour lui. Même s’il était un acteur réputé, il a toujours donné sa priorité à sa femme et ses enfants : “J’ai eu des enfants à élever, des fils, donc à partir de là vous avez la responsabilité de ce que vont devenir ces deux garçons, qui sont au départ petits, qui grandissent très vite, et qui deviennent des hommes, des mecs propres, des mecs biens, à qui il a fallu donner des valeurs, ça prend du temps, c’est pas en faisant des films que vous pouvez le faire”.

Dans cette même entretien, il rend également un hommage appuyé à sa femme, Jennifer. C’est elle qui l’a notamment fabriqué en tant qu’homme. Elle a également toujours été présente pour lui et même dans le mauvais moment :”Elle, elle a toujours été là, dans tous les cas de figure, dans les moments très compliqués où vous êtes dans des difficultés de pognon… parce que les gens vous croient riche, etc. Mais tout ça n’existe pas, on est des saltimbanques. Quand vous restez deux-trois ans sans travailler, ce qui m’est arrivé, il faut avoir à côté de vous une héroïne, quelqu’un qui vous dise “C’est pas grave, on fera autre chose, t’inquiètes”. Une belle déclaration n’est-pas ?