Au coeur d’une polémique sur les dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon se retrouve maintenant dans le collimateur du fisc, et avec une très lourde dette.

Décidément, les affaires de Pierre-Jean Chalençon ne s’améliorent pas. En plus d’être la cible de vives critiques concernant des éventuels dîners clandestins, le voilà empêtré dans d’autres difficultés. En effet, le célèbre collectionneur aurait également des démêlés avec le fisc. Une lourde dette serait même due au service de Bercy. nous vous explique tout.

Pierre-Jean Chalençon : endetté, la somme colossale qu’il doit aux impôts

Un homme dans la tourmente

Depuis plusieurs semaines Pierre-Jean Chalençon ne cesse de faire la une de l’actualité. Ainsi, il a déjà dû s’expliquer sur les possibles dîners clandestins qu’il organisait dans son Palais Vivienne. Une affaire à laquelle la justice s’est finalement mêlée. Puisque le 8 avril dernier, le domicile de l’ancien acheteur d’Affaire conclue a été perquisitionné par les forces de l’ordre. À l’issue de cette visite, Pierre-Jean Chalençon a été placé en garde à vue et entendu par les enquêteurs. Les policiers voulaient en ainsi savoir si des soirées organisées autour de repas avaient bien eu lieu. Alors qu’une autre question restait en suspens. C’est-à-dire la présence éventuelle de ministres ou de hauts fonctionnaires de l’État lors de ces dîners illégaux.

Après son éviction de France Télévisions, Pierre-Jean Chalençon continue ainsi de beaucoup faire parler de lui. Mais aujourd’hui, il faut rajouter une autre pièce au dossier. En effet, le passionné d’art et de Napoléon est également dans le collimateur du fisc. Il serait ainsi soupçonné de diverses fraudes notamment d’un montage financier qui lui permettrait d’éviter l’impôt commercial et la TVA. Des subterfuges dont les services de Bercy auraient eu vent. Bien décidés à réagir, ils auraient déjà pris des mesures sévères.

Une saisie datant de presque deux ans

Dans cette affaire qui met une fois de plus en avant Pierre-Jean Chalençon, le journal Libération rapportait récemment des informations précises sur le sujet. Notamment concernant une confiscation provisoire de biens réalisée chez le célèbre blond aux cheveux longs. ” Les impôts ont fait saisir rue Vivienne, le 23 septembre 2019 de manière conservatoire (c’est-à-dire pour sécuriser le paiement d’un éventuel redressement) des meubles et des objets pour la somme de 1,35 millions d’euros. Une soixantaine de pièces ont donc été listées par un huissier et ne pourront être vendues tant que le litige n’est pas soldé “.

Pierre-Jean Chalençon se retrouverait donc face à une énorme dette qu’il pourrait être obligé de payer si les charges étaient retenues contre lui. En attendant, l’ancien acheteur de France 2 continue d’être très présent sur les réseaux sociaux. Notamment le 13 avril dernier, où il semblait fêter la réouverture des bars et des restaurants au Royaume-Uni. Un message dans lequel il se plaignait que de telles mesures n’étaient pas prises en France. Un comportement tout à fait compréhensible si on ne le place pas dans la perspective des dîners clandestins dont Pierre-Jean Chalençon est toujours accusé.

Des vives réactions

En effet, après cette publication sur Twitter, Pierre-Jean Chalençon a une fois de plus été l’objet de très vives critiques. Ainsi, un internaute le visait donc directement : ” Nous, les petits Français, on bosse, on respecte le 3e confinement, on s’entasse dans le RER. Pendant ce temps vous les bourgeois, les riches les autres, vous faites la fête, vous vous bâfrez, vous continuez à vous gaver sur notre dos “. Il est vrai que depuis quelque temps, Pierre-Jean Chalençon doit faire face à de nombreux détracteurs. Son attitude concernant les dîners clandestins et la dérision avec laquelle il avait voulu tourner l’événement n’est vraiment pas passée. Et ce, notamment en expliquant qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, n’avait pas été du goût de tous. Néanmoins, ce dernier semble garder le moral. Il s’affiche ainsi tout sourire sur les pages de son compte Instagram avec peut-être l’espoir d’oublier définitivement tous ses ennuis.

Il est vrai que la liste de ces problèmes commence à être longue. Si on ajoute cette dernière information concernant ses problèmes avec le fisc. En attendant, les soupçons d’être l’organisateur de dîners clandestins continuent de peser sur lui. En tout cas, un grand nombre d’observateurs aimeraient enfin connaître toute la vérité dans cette histoire. Et surtout savoir quels sont ces grands noms de la politique qui étaient invités à ces repas payants au Palais Vivienne. Des explications que n’a pas encore apportées Pierre-Jean Chalençon. Il reste maintenant à savoir comment se déroulera la suite de toutes ces affaires concernant l’homme qui ne cesse de faire parler de lui dans les médias. S’il recherchait effectivement une exposition médiatique il n’est pas certain qu’il souhaitait une célébrité de ce type.