Interviewés par le magazine Paris-Match, les deux chanteurs n’ont pas échappé à une question qui les a mis très mal à l’aise.

Nos confrères de Paris-Match ont consacré une très belle interview au duo successful qui a conquis le public avec leur album Vesus. Les deux compères ont révélé adorer partager l’affiche. « C’est passionnant de mélanger différents genres musicaux, de travailler avec quelqu’un qui n’a rien à voir avec soi, ça permet de faire des chansons qui sortent du commun. », a ainsi déclaré Vitaa. « Les artistes français ont peur de ça, qu’ils puissent être effacés derrière l’autre, alors que Rihanna et Eminem se mélangent sans problème. Après, pour parler de Slimane, bien sûr que travailler ensemble sur un projet aussi gros n’était pas une évidence. »

« C’est elle le déclencheur de l’album. »

Et d’ajouter : « On avait enregistré un titre pour la réédition de mon album, ce sont nos équipes qui ont poussé pour qu’on aille plus loin. Pour avoir travaillé avec beaucoup de monde, c’est rare d’obtenir cette fluidité quand on bosse ensemble. “Avant toi” a été une des premières chansons qu’on a écrite. C’est elle le déclencheur de l’album. » , a-t-elle en effet poursuivi.

« C’est pour ça qu’on a lancé notre propre label, Indifférence-prod. »

Nos confrères de Paris-Match lui ont ensuite fait remarqué que les femmes n’avaient pas le droit de tout dire en musique. Vitaa reconnait en effet que « c’est différent… ». Elle en détaille ensuite les raisons. « On m’a souvent posé la question de ma place dans ce milieu et je n’ai pas d’anecdotes négatives à raconter, les rappeurs avec qui j’ai bossé m’ont toujours respectée. Le souci, c’est qu’à mes débuts il n’y avait pas de médias pour les chanteuses R’n’B. Soit tu faisais du rap, soit tu faisais de la chanson, mais il n’y avait pas d’entre-deux. On n’était pas diffusé en radio, c’était compliqué de vendre des disques. Il a fallu entrer dans une case. On en a toutes souffert, la musique urbaine aussi, de façon générale. C’est pour ça qu’on a lancé notre propre label, Indifférence-prod. »

« Va venir un moment où j’en aurai marre de courir partout. »

Ce que ses fans savent peut-être moins, c’est que Vitaa écrit aussi pour les autres. « Je sais que va venir un moment où j’en aurai marre de courir partout… Ecrire pour les autres me permet de m’exprimer artistiquement sans avoir besoin de faire de promo. Je le fais pour Amel Bent, pour Kendji aussi. Je m’éclate. Surtout quand j’écris pour les hommes, parce que je peux leur faire dire ce qu’une femme ne dirait jamais. »

Le poids des gros labels indépendants

Finalement, Vitaa et Slimane ont fait le pari de l’autoproduction. Et ils ont eu raison. « Avec une guitare, un ordinateur, deux enceintes et une carte son, un artiste peut s’enregistrer et, grâce aux réseaux sociaux, être entendu. De gros labels indépendants sont désormais capables de faire d’un chanteur inconnu la nouvelle révélation de la scène française. Avant, sans maison de disques et sans contacts, tu n’existais pas.

Son nouveau poulain : Camille Schneyder

Et d’ajouter : « Le revers de la médaille, c’est qu’il y a beaucoup de phénomènes éphémères, donc il faut faire attention et vérifier qu’il y ait vraiment quelque chose à raconter. La première artiste en développement dans notre label, c’est Camille Schneyder, ma demi-finaliste de “The Voice” Belgique. On travaille sur son album. »

La question qui fâche

Sur Instagram, Slimane n’a pas perdu de temps pour partager la photo prise par Paris-Match. Il faut dire que le duo apparait dans de super vêtements tons sur tons. Le chanteur pose la tête délicatement sur l’épaule de Vitaa. Oui mais voilà, certains internautes n’ont toujours pas compris. Ils ont posé la question qui fâche.

« Si tu gueules tout le temps, je t’aime. »

 

“Vous êtes en couple ?”, ont lâché certains abonnés. Pourtant, Vitaa n’a jamais caché vivre en couple avec Hicham, le père de ses deux enfants.”Je voudrais dire à mon mari combien je l’aime (…) Merci de tout ce que tu m’apportes tous les jours, de ce soutien que tu m’apportes parce qu’on travaille ensemble au quotidien. Et même si tu gueules tout le temps, je t’aime, et cette victoire, c’est la tienne. C’est la nôtre !”, avait-t-elle déclaré en effet lors des Victoires de la musique, en janvier dernier.