Marilou Berry, actrice de talent, est une personne plutôt ronde. Mais quand il s’agit de jouer la comédie, elle est prête à tout !

Marilou Berry est capable de se transformer si elle estime que son personnage le réclame. Comme tous les acteurs les plus engagés dans leurs métiers, elle peut s’oublier pour un rôle. S’oublier au point de changer de silhouette de façon radicale. Pour interpréter “Joséphine” ou “Cendrillon” elle estimait donc qu’il était essentiel de mincir. En revanche, dans la vie, et si le personnage qu’elle joue ne l’impose pas, elle est plutôt ronde aime ça. En effet, Marilou Berry est une femme superbe qui sait qu’elle n’a pas besoin d’être mince pour être belle. Cela n’est pas donné à toutes les femmes malheureusement. Une question de confiance en soi qui dénote d’un fort caractère.

Marilou Berry assume ses formes avec le sourire

Marilou Berry est la fille de l’actrice Josiane Balasko. Cette dernière fête ses 71 ans ce 15 avril. Et elle n’est pas peu fière de sa fille. En effet, elle a choisi d’être actrice elle-aussi et ne grandit pas pour autant dans l’ombre de la notoriété de sa mère. Jeune femme de caractère, elle choisit ses rôle avec goût et passion et les incarne à merveille. Cependant, il lui arrive d’estimer que certains de ses rôles demandent qu’elle perde du poids. Elle qui est plutôt ronde et qui l’assume, elle préfère même dire qu’elle est grosse car selon elle cela n’est pas une injure, est capable de perdre plus de 20 kilos en un temps record.

Cela avait d’ailleurs beaucoup inquiété sa mère. Elle voyait sa fille fondre de jours en jours et se faisait du soucis pour sa santé. En effet, il n’est pas recommandé de perdre du poids trop vite. L’organisme doit prendre le temps de s’habituer aux changements pour rester optimal. Son premier gros régime remonte à l’époque où Marilou Berry s’apprêtait à jouer le rôle de “Joséphine”.

Marilou Berry constate les changements radicaux suite à sa perte de poids. Elle qui était beaucoup plus en rondeurs expliquait que ce n’était pas facile dans les colonnes de divers magazine tel que Elle ou encore Gala. “C’est difficile d’être grosse, on a mal aux genoux, on a mal au dos… C’est difficile de trouver des pantalons.” Mais jamais elle n’a eu honte d’elle-même. Alors, quand elle s’est mise à perdre du poids pour son rôle, elle a été heurté de constater les réactions de ses abonnés. Certaines fans de Marilou Berry l’appréciaient davantage quand elle est ronde et se sentaient trahis par sa perte de poids.

Ensuite, elle enchaînait avec le tournage de “Cendrillon”. Là encore, pas question pour elle de reprendre son poids normal avant de finir le tournage. Il était important pour Marilou Berry que la princesse qu’elle incarnait ressemble à l’image qu’elle en avait. Alors, elle a continué à mincir et à maintenir une fine silhouette.

Des méthodes secrètes pour perdre plus de 20 kilos ?

Persuadée qu’il n’est pas bon pour la santé de faire ce genre de régime, Marilou Berry ne communique pas précisément sur les méthodes de sa perte de poids. Ni même précisément sur le nombre de kilos dont elle se délestait. D’ailleurs, tout de suite après le tournage de “Cendrillon”, elle revenait doucement à son poids d’avant régime. Car c’est ainsi qu’elle se sent bien et cela a eu le don d’enfin rassurer sa mère. Josiane Balasko n’a jamais eu honte de son apparence elle non plus. Elle a donc élevé sa fille en ce sens. Le tout est de se sentir bien dans son corps et de s’accepter avec ses qualités et ses défauts. En effet, c’est assez subjectif que de dire que le poids peut être un défaut. Tant qu’il ne met pas la santé en danger, nous devrions être à même de nous aimer qu’importe le poids.

Pas de doutes, des équipes de professionnels de la nutrition et du sport suivent Marilou Berry dans ses changements physiques. Ces rôles lui demanderont encore certainement d’ajuster son physique. Mais quand c’est de son propre chef ou qu’elle estime que son personnage ne réclame pas de mincir, elle est ronde et elle s’adore. Ses fans de la première heure était heureux de la retrouver comme avant. En effet, d’un côté comme de l’autre, le poids reste un marqueur social qui renvoie à beaucoup de choses.