Le 4 avril dernier, Miss World 2020 avait retiré la couronne de la nouvelle Miss Sri Lanka 2021, en direct, devant des dizaines de milliers de téléspectateurs. Une scène hallucinante qui avait choqué la planète entière. Caroline Jurie a depuis été arrêtée par la police et attaquée en justice. nous vous raconte tout.

Des Miss qui se disputent une couronne sur scène, une scène digne d’un film ? Ce n’est pas de la fiction. Elle s’est le 4 avril 2021 durant l’élection de Miss Sri Lanka 2020/2021 au théâtre Nelum Pokuna, à Colombo.

Une scène surréaliste

Tandis que Pushpika De Silva a été elue Miss Sri Lanka, Caroline Jurie (Miss Sri Lanka 2019/2020 et Miss World 2020) a repris sans ménagement la couronne de la lauréate.

D’après elle, Pushpika ne mérite pas ce sacre parce qu’elle aurait caché le fait qu’elle était divorcée. Or cette compétition n’est réservée qu’aux femmes mariées. « Il y a une règle qui empêche les femmes qui ont déjà été mariées et qui sont divorcées, alors je prends des mesures pour que la couronne passe au second plan » a-t-elle indiqué.

En plein direct, Miss World 2020 a donc repris en prenant une grosse masse de cheveux au passage, la couronne. Elle l’a ensuite donné à la première dauphine. Pushpika s’est alors effondrée en larme et même dû être hospitalisée à cause de ses plaies à la tête. Une situation totalement incongrue.

Une énorme humiliation

Pushpika a été humiliée en public, sous de regarde milliers de spectateurs. Cette dernière a indiqué qu’elle n’était pas officiellement divorcée mais seulement séparée. Elle a donc récupéré son titre. Les organisateurs du concours ont souligné qu’elle n’était pas divorcée et pouvait donc tout à fait participer à Miss Sri Lanka 2020-2021.

Caroline Jurie, à l’origine de cette terrible agression, a été arrêtée par la police puis remise en liberté sous caution le 8 avril 2021. « Nous avons arrêté Caroline Jurie et son associée Chula Manamendra dans le cadre d’une accusation d’agression et de dommages causés au théâtre Nelum Pokuna », a précisé un haut gradé de la police, Ajith Rohana.

La Miss qui a agressé refuse de s’excuser

Pushpika De Silva s’est aussi rendue au commissariat pour faire une déclaration à la police et souhaite lancer une procédure en justice contre Miss World 2020 pour la façon « déraisonnable et insultante » dont elle a été traitée. L’audience au tribunal a été placée au 19 avril, note le journal The Guardian.

Pushpika De Silva a donné une conférence de presse durant laquelle, elle a dit qu’elle serait prête à arrêter les poursuites si Caroline Jurie lui faisait des excuses. Mais, celle-ci a refusé. « J’ai essayé de mettre fin à cette affaire à l’amiable, mais elle a refusé, a déclaré Mme De Silva. Je peux pardonner, mais pas oublier ».

Pushpika Da Silva pardonne mais reste meurtrie

Sur sa page Facebook, Pushpika Da Silva a aussi réagi à son agression et a indiqué : « Le monde entier a regardé l’injustice dont j’ai été victime durant le dernier sacre des Miss. J’ai déjà pardonné à tous ceux qui m’ont fait une insulte si terrible. Cet événement a rendu ma valeur plus importante et je suis devenue célèbre dans le monde entier d’une manière que je ne pouvais même pas imaginer. Mais en tant que personne qui aime beaucoup le Sri Lanka, je condamne fortement la honte qui est arrivée à mon pays dans le monde entier. »

Revenant sur sa situation, elle indique : « je suis toujours une femme non divorcée. Une vraie miss n’est pas une femme qui arrache la couronne d’une autre femme. » Durant le point presse, elle a précisé vouloir être le porte-parole des « mères célibataires qui souffrent d’élever seules leurs enfants ». Un beau combat.

Scandalisés par l’attitude de Miss World 2020, les organisateurs du concours ont indiqué qu’ils demandaient aussi une compensation à Caroline Jurie pour les dommages liés à la scène et aux loges des coulisses, où la celle-ci a cassé plusieurs miroirs. « La manière dont Caroline Jurie s’est comportée sur la scène est une honte et l’organisation Miss World a déjà ouvert une enquête à ce sujet” ont-il souligné.

Sur les réseaux sociaux, des milliers de fans appellent à reprendre le titre de Miss World à Caroline Jurie afin qu’elle soit rebaptisée “Mrs Under World“. Cette histoire a connu un écho incroyable dans le monde entier. Tous les médias s’y sont intéressés.