Line Papin fait des révélations sur sa vie de couple ! “Je sentais les moments où il s’ennuyait !”

Entre Line Papin et Marc Lavoine, c’est une histoire d’amour incroyable. La jeune romancière a à peine 25 ans. Le chanteur 59 ans. Il se sont vus pour la première fois dans les studios de France Inter en 2016, lors d’une émission de radio. Très vite, les deux artistes ont accrochés. De son côté, Marc Lavoine était déjà séparé de sa femme Sarah Poniatowski après 24 ans de vie commune.

La différence d’âge, pour le juré de The Voice, ça n’a aucune importance. : “L’amour, quand il se réveille en vous, est un adolescent éternel. Votre cœur bat deux fois plus vite et s’apaise en même temps. Il perd son âge. C’est ça aussi l’amour, jeter le temps par la fenêtre”, explique ainsi l’interprète d’Elle a les yeux revolver à Paris-Match.

Une énorme différence d’âge dont ils ne se méfient pas

Sa chérie poursuit pour sa part : “Cette différence, on n’y pense pas. Mais elle donne une dimension à notre couple. Parce qu’il était blanc et elle asiatique, mon père et ma mère ont dû se battre contre les préjugés. Nous aussi, nous avons quelque chose à défendre, comme dans toute grande histoire d’amour”, explique-t-elle en effet.“J’ai souvent l’impression d’être plus mature que Marc !”, plaisante-elle ainsi.

« Ce n’est pas négociable. »

«Penser ma vie sans la voix de Line m’est devenu impossible. » a ensuite dévoilé le chanteur dans les colonnes de Paris Match. « Officialiser notre union, c’est important, car il faut qu’on prenne notre place. Un amour, s’il s’excuse, finit par disparaître. Il faut accepter de dire : c’est nous, et ce n’est pas négociable. Nous avons des pages à écrire et elles passent par ce moment-là.», s’est-il ainsi confié auprès de nos confrères de Paris-Match.

Marc Lavoine a même fait trois fois sa demande en mariage ! Une première fois dans un taxi parisien avec une bague. Une deuxième fois plus officiellement devant les parents de Line. Et une troisième fois lors des 24 ans de Line.

Anne Hidalgo les marie le 25 juillet 2020

Es deux tourtereaux se sont ensuite dit oui dans la mairie du Ve arrondissement à Paris, le 25 juillet 2020. C’est c’est Anne Hidalgo en personne qui les a mariés. « Line, tu t’apprêtes à épouser un compagnon de vie précieux, un poète, un homme au cœur grand. […] Marc, tu vas épouser une femme essentielle, en qui tu as reconnu cette infinie délicatesse et aimé cette intelligence si vive. », a ainsi déclaré la maire de Paris.

« Ce n’était pas Marc Lavoine que j’avais en face de moi »

Si tout est allé si vite, c’est qu’ils ont eu un véritable coup de foudre l’un pour l’autre dès le début. « Ce n’était pas Marc Lavoine que j’avais en face de moi, mais un petit garçon timide et maladroit. Il s’est tout de suite passé quelque chose. Comme si nous avions chacun rencontré la personne qui était enfouie en nous-mêmes. », raconte Line à propos de leur première sortie au restaurant.

« Il y a des déchirures »

Pour Marc Lavoine, les deux partagent beaucoup de choses en commun. « Le Vietnam et l’Algérie, ce sont deux pays jumeaux pour la France. Il y a des déchirures, des passerelles très fragiles, mais elles existent. Avec Line, nous partageons ces valeurs qui découlent de notre histoire et une sorte de résistance au malheur. », raconte-il en effet à nos confrères de Paris-Match.

« Elle me fait réfléchir à des choses auxquelles je n’ai plus l’habitude de penser, par paresse ou parce qu’il vaut mieux mettre la poussière sous le tapis… », ajoute-t-il également.

« Je m’étais perdu, moi. »

Line aussi s’est sentie revivre auprès de son mari : « Pendant longtemps, j’ai respiré sans vivre vraiment. Et, d’un coup, ma peau a été traversée par des sentiments égarés, et j’ai compris : c’était moi, ça… J’avais perdu ça. Je m’étais perdu, moi. », a-t-elle en effet pour sa part expliqué.

“C’est la première fois que je fais ça »

Aujourd’hui, Line lit à voix haute ses romans à son mari. “C’est la première fois que je fais ça, et j’ai trouvé cela vraiment bien car j’ai pu percevoir les moments trop longs, la récitation ne pardonnant pas quand quelqu’un vous écoute […] Marc n’avait pas envie d’intervenir dans le texte, même si je sentais les moments où il s’ennuyait !”, a-t-elle en effet raconté lors d’une interview à Lire.

Un bon moyen pour elle de faire le tri entre les bonnes et les mauvaises pages ! “Marc réagissait comme un enfant […] C’était génial car ça me poussait à aller encore plus loin. De l’avantage d’avoir un mari à l’écoute quand on ne possède pas un gueuloir comme Flaubert !”, a-t-elle confié à Lire. Ouf, nous voilà rassurés !