En 1973, son mariage Ringo devait être le plus beau jour de sa vie. Ce fut un véritable désastre.

Sur le plateau de l’émission 6 à la maison, sur France 2, Sheila a fait une révélation fracassante. En effet, ce 7 avril 2021, la chanteuse a confiée que son mariage avec Guy Bayle, alias Ringo avait été une catastrophe.

“Ce n’était pas un grand fana de cette histoire-là.”

La célébration a lieu le 13 février 1973. Il y a déjà un signe qui ne trompe pas. Claude François, un très grand ami de Sheila, n’est pas du tout enthousiaste face à cette union. “Quand je me suis mariée à l’époque avec Ringo, ce n’était pas un grand fana de cette histoire-là. On en a beaucoup parlé”, avait-t-elle ainsi indiqué dans un entretien accordé à 20h30 le samedi. Sheila et Ringo vivront néanmoins sept ans ensemble. Ils auront un fils, Ludovic, né le 7 avril 1975.

C’est ce même Ludovic qui est aujourd’hui au centre des médias et lié à l’affaire Loana et Sylvie Ortega Munos. Décédé le 7 juillet 2017, Ludovic Chancel emporte avec lui le secret de sa mort. Sa mère Sheila a du mal à croire à la thèse de l’overdose. C’est en tout cas ce qu’elle a confié à nos confrères de Pure Break, dimanche 4 avril.

Ludovic Chancel était le compagnon de Sylvie Ortega Munos. Cette dernière est accusée d’avoir fourni de la drogue et des médicaments à Loana. L’interprète de Vous les copains déplore que ce fait divers qu’elle qualifie d’ “histoires plus ou moins nauséabondes” vienne entacher la mémoire de son fils. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que les relations entre la mère et son fils n’ont jamais été au beau fixe.

“J’ai dû me débrouiller tout seul”

En effet, dès son adolescence, Ludovic Chancel ne s’entend pas avec ses parents. Il décide alors de quitter le domicile familial à l’âge de 17 ans. “La petite fiancée des Français” coupe alors les ponts avec sa progéniture.

Pendant un an et demi, Ludovic Chancel vit seul. “Je me suis retrouvé dans un huit mètres carrés. On ne m’a pas aidé. J’ai dû me débrouiller tout seul”, explique-t-il des années plus tard.

Dans son livre, Fils de, publié en 2005, Ludovic Chancel reproche à sa mère – de son vrai nom Annie Chancel – de l’avoir délaissée. Il réitère ses accusations dans les colonnes du magazine Ici Paris. Et il s’en prend notamment au nouveau mari de sa mère, le producteur Yves Martin, qui s’est marié avec elle en 2006 : “Je ne pense pas qu’elle soit heureuse avec son mari qui la manipule et qui lui fait peur“, lâche-t-il.

“Il est bien loin d’être un modèle de douceur.”

Et de poursuivre : “Sheila ne pense qu’à elle et à son mari qu’elle protège, alors qu’il est bien loin d’être un modèle de douceur.”

C’est en 2012 que la situation se détériore. Ludovic Chancel se met à harceler sa mère par téléphone. Il la menace d’entraver son retour sur scène à l’Olympia pour ses 50 ans de carrière. Sheila porte plainte pour harcèlement et menace de mort. La police arrête Ludovic Chancel et le place en garde à vue.

« Ce que je voudrais, c’est qu’il soit mon soleil »

Dans la presse, Sheila se justifie. “Ça fait des années que ça dure, des années qu’il se répand dans la presse et qu’il dit des choses pas très sympathiques sur moi“, confie-t-elle ainsi dans l’émission Sept à Huit sur TF1, en 2013. “Je suis absolument incapable de pardonner à mon fils. Je ne dis pas que je ne le ferai pas, mais je suis quelqu’un qui est blessé. Ce que je voudrais, c’est qu’il soit mon soleil, qu’il brille en tant que Ludo et qu’il oublie sa mère !”, détaille-t-elle en effet.

Puis Ludovic Chancel rencontre Sylvie Ortega Munos. Il se met en couple avec elle en 2013. Deux ans plus tard, pour les 70 ans de sa mère, il partage un message serein sur son compte facebook : “Malgré le conflit qui nous sépare, elle reste pour moi ma maman avant tout. Je lui souhaite la santé, l’amour, la paix et le meilleur pour l’avenir. (…) Et je terminerai juste par quelques mots… Je t’aime“. Mais il souffrait de dépression…

“Il ne mérite pas ça.”

“Ce qui me gêne c’est qu’en réalité, ce n’est pas pour lui qu’on en parle, c’est par rapport à moi (…) il ne mérite pas ça“, critique aujourd’hui Sheila auprès de nos confrères de Pure Break.

Sheila dit rester dans le flou quant aux circonstances de sa mort. “Il est parti, il a fait un choix, qu’il a choisi ou pas, je ne sais pas.“, déclare-t-elle en effet. A demi-mot, elle semble en vouloir encore à Sylvie Ortega Munos ; avec qui elle ne s’est jamais entendue. “Je veux savoir la vérité (…) Oui je veux savoir pourquoi Ludo est mort, et je veux savoir qui a payé la coca*ne”, déclarait-elle en effet à Paris Match juste après le drame.

“Je veux qu’il soit dans la lumière, je veux qu’on arrête de raconter n’importe quoi. Ça renchérit toujours avec des gens qui parlent etc… On ne sait pas qui il était”, demande-t-elle ainsi. Et d’ajouter : “Je veux le laisser en haut, qu’il surveille sa mère, qu’il aide sa mère et qu’on lui fo*te la paix.”

Un mariage catastrophique

Quant à son mariage, Sheila a confié avoir vécu un véritable cauchemar. Elle rêvait d’une union dans la plus stricte intimité. Au lieu de ça, elle a été envahie par une nuée de badauds qui se sont agglutinés devant l’église.

“Cela a été un des jours les plus dramatiques de ma vie.”

“C’est horrible. Cela a été un des jours les plus dramatiques de ma vie. J’avais préparé l’église. J’avais mis des fleurs. Je suis romantique. Personne n’était au courant. Il n’y avait pas eu de bans. On l’a annoncé sur RTL le matin même“, a ainsi expliqué Sheila sur le plateau de 6 à la maison, sur France 2.

« On a fini avec le curé sur les genoux. »

Ce voyeurisme incessant lui a empêché de garder le moindre bon souvenir de cette journée. “C’était terrible, parce que là vous voyez des images mais il y avait la foule qui poussait derrière. Ils avaient laissé rentrer les gens dans l’église. Tout le monde était accroché à la sacristie. On a fini avec le curé sur les genoux qui ne retrouvait pas les alliances”. On a connu mieux…