Dans une récente interviex, Jean-Luc Reichmann a évoqué sa vie de famille au côté de sa femme Nathalie Lecoultre.

Alors que Jean-Luc Reichmann ne parle pas souvent de sa vie intime, il a fait cette fois-ci une exception. Pour le magazine Nous Deux, l’animateur des “12 coups de midi” partage ce secret bien gardé de la longévité de son couple. Il évoque même ce septième bébé. La rédaction nous va vous en dire plus.

Un véritable binôme

Jean-Luc Reichmann est un homme heureux sur tous les points. Animateur apprécié, il vit également une magnifique histoire d’amour avec sa femme Nathalie Lecoultre. Dans une récente interview pour le magazine “Nous Deux”, le présentateur des “12 coups de midi“, il a notamment expliqué le secret de la longévité du couple. Et justement, il explique que c’est grâce aux projets de vie ensemble que les deux tourtereaux parviennent à maintenir un certain équilibre de leur vie de couple. D’ailleurs, ensemble, ils ont pu créer la série Léo Mattéï : “Cette série, nous l’avons créée ensemble pour faire passer certains messages. Nathalie s’occupe de toute la direction artistique : de la base de l’écriture jusqu’aux décors, en passant par le casting et le stylisme. Nous sommes un vrai binôme”.

A la tête d’une famille recomposée avec 6 enfants, Jean-Luc Reichmann et Nathalie Lecoultre sont très heureux comme cela. Et pour cause, le septième enfant prend beaucoup de place dans la vie du couple : “Nous vivons ensemble et c’est quelque chose qui s’entretient au quotidien. Nous avons encore quatre enfants sur six à la maison. On a créé Léo Matteï ensemble, c’est notre septième bébé, et il nous occupe bien. En ce moment, nous sommes déjà en train d’écrire les épisodes de la prochaine saison”.

La huitième saison de Léo Mattéï en rapport avec l’emprise

Ce jeudi 8 avril, débute la nouvelle saison de Léo Mattéï sur TF1. A cette occasion, Jean-Luc Reichmann a décidé de revenir sur ce que nous allons retrouver dans cette huitième et nouvelle campagne. Ce que nous pouvons vous dire déjà, c’est que cela concernera l’emprise. Et notamment l’emprise des adultes sur les enfants : “Le maître mot de cette saison, c’est l’émotion, et toujours dans le but de passer des messages. Comme à chaque fois, on s’inspire de faits d’actualité. Le thème commun des trois soirées sera l’emprise des adultes sur les jeunes” explique notamment l’animateur des “12 coups de midi“.

Ainsi, ce jeudi, nous allons pouvoir voir une enquête sur le milieu sportif. En effet, Jean-Luc Reichmann s’est inspiré des abus ayant lieu dans le milieu du patinage, du judo, avec ces filles et ces garçons poussés à bout pour décrocher une médaille. La deuxième soirée est consacrée au monde du handicap avec le problème de l’emprise de certaines familles d’accueil. Une fillette atteinte de la trisomie 21 sera notamment au centre de l’intrigue. Enfin, la dernière semaine, sera l’occasion de montrer l’emprise des sectes. Par le biais des médecines parallèles, on apprendra comment un gourou peut aller loin pour mettre tout le monde dans sa poche.

Jean-Luc Reichmann heureux de jouer Léo Mattéï

Si Jean-Luc Reichmann est heureux d’interpréter le rôle de Léo Mattéï, c’est aussi pour pouvoir faire bouger les lignes. En effet, l’animateur des “12 coups de midi” aimerait que les épisodes de la série puissent libérer la parole des enfants : “Je pense qu’il est temps de libérer la parole des enfants. C’est difficile de faire parler un enfant. Traiter, en fiction, de ces sujets de l’emprise mentale, des abus et de la pé**criminalité à une heure de grande antenne, peut permettre de faire s’exprimer les enfants dans les cours de récré ou à la brigade des mineurs“.

Et pour que la parole puisse se libérer, Jean-Luc Reichmann lutte également dans l’ombre et dans la vie de tous les jours. Il veut tout faire pour aider les enfants : “J’ai appris à me battre pour, je l’espère, des causes qui sont belles et pour l’avenir, à savoir les enfants. Il faut leur prendre la main et les accompagner le plus loin possible. Dans l’ombre, je me bats auprès de différentes associations pour l’enfance, les enfants défavorisés, les sourds – je me suis investi notamment pour que toutes les émissions soient sous-titrées, y compris les jeux et les divertissements. Mais je reste discret, je n’en fais pas étalage. J’essaie d’agir à mon petit niveau”.