Plus le temps passe et plus “Les 12 coups de midi” sont pointés du doigt par le public. Jean-Luc Reichmann fait-il en sorte que Bruno reste champion ?

Les 12 coups de midi sont sujets à de vives polémiques ces derniers temps. En effet, ce sont des polémiques qui sont récurrentes quand un candidat reste longtemps à la place du champion. D’autant que l’ombre de Christian Quesada continue de planer sur le tableau des scores. Aussi, les téléspectateurs estiment légitime que la production puisse favoriser des candidats afin de le faire disparaître du haut du tableau. Au milieu de toutes ces rumeurs, Jean-Luc Reichmann tente encore et toujours de faire bonne figure. En effet, il n’hésite plus à répondre aux internautes qui le soupçonnent ou qui soupçonnent Les 12 coups de midi de tricherie.

Les 12 coups de midi veulent-ils voir Bruno rester champion encore longtemps ?

Pour dire vrai, la production n’aurait pas vraiment son mot à dire sur la question. En effet, elle est peut-être en charge des castings, et de ce point de vue, elle peut donc décider d’intégrer telle ou telle personne au programme. Mais son pouvoir de décision sur l’avenir d’un candidat dans Les 12 coups de midi s’arrête là. Or, Bruno, qui est arrivé le 20 janvier dernier, continu d’enchainer les victoires ! Mieux encore, il vient de décrocher sa quatrième étoile mystérieuse ! Ce qui le place au neuvième rang du tableau des scores du programme. Autant dire qu’il est impossible de stopper sa progression et que les soupçons se renforcent.

Mais le public n’est pas unanime pour saluer les performances de Bruno. Au contraire, les téléspectateurs sont de plus en plus nombreux à se demander si Jean-Luc Reichmann ne lui faciliterait pas la tâche. Mais plutôt que de se braquer, Bruno préfère en rire. En effet, tous les grands champions des 12 coups de midi ont été soupçonnés de tricher. Pas un seul candidat n’a échappé à cette rumeur qui veut que ceux qui restent longtemps en place doivent être aidés d’une manière ou d’une autre. Soit parce que les questions sont trop difficiles et qu’il est incroyable qu’ils connaissent les réponses, soit parce qu’elles sont jugées trop simples et qu’il est donc probable que la production calcule son effet.

Jean-Luc Reichmann se défend de manière très élégante

L’animateur des 12 coups de midi sait faire preuve de recul face aux critiques. En effet, on est pas l’animateur le plus célèbre de France sans rien. Aussi, c’est toujours avec une bonne dose de bienveillance et d’optimisme qu’il répond aux fans les plus douteux. Par exemple, il a récemment répondu à ceux qui pensent que c’est si facile de jouer et de gagner à la place de Bruno, de venir tenter leurs chances. Jean-Luc Reichmann est prêt à les accueillir avec le sourire. Car non, cela n’a rien d’évident d’accomplir les exploits de Bruno sur TF1. Et même sil tente de cacher son agacement, il serait impensable que l’accusation des remarques de ce genre finisse par le mettre hors de lui.

Les 12 coups de midi sont une émission familiale. Il est alors impensable de mettre en valeur des principes immoraux. La tricherie serait la dernière des choses à laquelle la production du jeu pourrait donc se risquer. D’autant que TF1 a déjà essuyé un coup dur avec l’ascension de Christian Quesada sur l’antenne.

Mais justement, le public a tendance à estimer que la production des 12 coups de midi a tout intérêt à privilégier les nouveaux champions. En effet, cela permettrait de faire descendre Christian Quesada de l’échelle des records du programme. Malgré son arrestation et les polémiques autour de cet odieux personnage, il reste à la deuxième marche du podium des scores ! Cela serait donc génial de voir Bruno le remplacer, ou pourquoi pas même prendre la tête du tableau. Les soupçons de triche ne désemplissent donc pas. Ils sont légions à chaque victoire de Bruno qui se démène pourtant à la loyale pour gagner et faire gonfler sa cagnotte.

Le public le retrouvera encore une fois demain pour une nouvelle victoire, peut-être. En tout cas, Les 12 coups de midi n’ont pas fini d’en prendre pour leur grade sur les réseaux sociaux. À présent que le doute est là, il sera terriblement compliqué, voire impossible, de le voir disparaître de l’esprit des téléspectateurs du programme.