Ceux qui font leurs courses chez Intermarché doivent rapporter ces produits faisant l’objet d’un rappel. Voici la liste des références.

Biscuits, légumes, peluches… L’enseigne Intermarché incite ses clients à rapporter ces produits rappelés au point de vente. Chaque fiche indique différents motifs de rappel, mais ils ont tous une chose en commun. Ils peuvent tous présenter un danger pour le consommateur.

C’est en effet la raison qui pousse les enseignes de supermarchés à alerter leurs clients. Après avoir retiré le produit défectueux des rayons, les magasins vont prévenir le site Rappel Conso. C’est ce que l’enseigne Intermarché a fait pour protéger ses clients. Découvrez quels sont les produits qu’il ne faut plus utiliser ni consommer.

Intermarché : Des peluches dangereuses pour les petits enfants

Les rappels produits peuvent concerner des produits alimentaires, cosmétiques, éléments de décoration ou des jouets. Dans cette vague de rappel massif, Intermarché prévient les parents sur ces peluches Dream Beams.

Si vous en avez acheté récemment pour votre enfant, rendez-le tout de suite au magasin. Les peluches auraient des problèmes au niveau des coutures. La fragilité des coutures permet aux petits enfants de retirer le rembourrage de la peluche. L’enfant risque de l’ingérer par inadvertance et de s’en étouffer.

Voici les références des peluches Dream Beams à ne plus utiliser :

Dana le Dinosaure du lot 6922821000806
Rosie Danseuse arc-en-ciel du lot 6922290030809
Keny Dino 30cm du lot 6922280040801
Keny Dino 40cm du lot 6922290040808
Sofia la Licorne du lot 6922080060801
Henry l’Hippo du lot 6922826000801

Intermarché : Les produits alimentaires à rapporter

Intermarché a aussi tiré la sonnette d’alarme sur plusieurs produits alimentaires. Des plaquettes de beurre, par exemple, contiendraient des corps étrangers métalliques. Les consommateurs risquent alors d’avoir des blessures internes en ingérant le produit.

Le premier est le beurre demi-sel 500 g NOISETLAIT qui a comme date de péremption le 6 janvier 2023. Vous devez rapporter le lot 294 A au point de vente pour éviter tout risque. De même pour le lot 294 A du beurre demi-sel 500 g PRÉSIDENT.

À noter que ce dernier a une date limite de consommation fixée au 30 décembre prochain. Par ailleurs, les biscuits Granola au chocolat noir 195 g pourraient aussi contenir des fines particules métalliques. Vérifiez si vous avez les lots OCE0123872 – OCE0123873 – OCE0123911 et ramenez-les au magasin.

Intermarché a retiré des pains au chocolat de la marque Chabrior à cause d’un de ces composants qui ne figure pas sur l’étiquette. Le composant en question est le soja, un allergène qui pourrait provoquer des réactions allergiques chez le consommateur.

Faites aussi attention à ces haricots verts Top Budget. L’appareil de récolte aurait eu un problème de non-conformité. Intermarché prévient que cela risque de donner un goût et une odeur chimique aux haricots verts.

L’aïoli bio des PÊCHEURS DES CALANQUES fait l’objet d’un rappel produit. Le lot BIO : 1209F1189 pourraient contenir des contaminants biologiques. Les clients ne devraient plus le consommer.

Intermarché : option de remboursement

Dans les fiches de rappel, l’enseigne Intermarché a précisé que les clients pouvaient bénéficier d’un remboursement. Il suffit de rapporter le produit là où vous l’avez acheté. Vous devez toutefois vous rendre au point de vente avant la fin de la procédure de rappel.

Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez recevoir un dédommagement. Qu’en est-il si vous avez déjà consommé le produit sujet à un rappel ? Vous devez surveiller votre état de santé en cas de développement des symptômes cités sur les fiches de rappel.

Surtout si le rappel produit est dû à la présence des bactéries dangereuses comme la Listeria ou la Salmonelle. Si vous avez des maux de tête, de la fièvre, des troubles gastro-intestinaux accompagnés de courbatures, faites attention.

Consultez un médecin traitant au plus vite. N’oubliez pas de lui signaler que vous avez mangé un aliment infecté par une bactérie.

Signalez un article à risque

Il est possible que vous soyez la personne qui constate qu’un produit a un défaut. Si ce dernier peut mettre en danger le consommateur, vous pouvez le signaler.

Cela peut se faire par courrier ou par voie électronique auprès :

Des directions départementales de la protection des populations (DDPP),
Des directions départementales de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP)
De la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).

Vous ne devez pas oublier de conserver l’emballage du produit que vous signalez. Ainsi, il sera possible de connaître la marque et le modèle du produit. Il sera aussi plus facile de communiquer le numéro du lot et son code GTIN ainsi que la date limite de consommation.