Cet hiver, il reste conseillé de limiter sa consommation énergétique et donc son chauffage. Mais comment rester au chaud dans sa maison ?

Cet hiver s’annonce rude pour de nombreux foyers français. Avec l’inflation fulgurante qui puise déjà le portefeuille de ces derniers. Mais également la hausse des prix de l’énergie. Tous ces aspects primordiaux de la vie font que le portefeuille de nombreux foyers modestes se retrouve vide en fin de mois. Le gouvernement a donc demandé aux Français de faire preuve de sobriété énergétique. Et ce, en adoptant des méthodes moins consommatrices et donc moins coûteuses. Il convient alors de noter que le bouclier tarifaire se voit certes reconduit en 2023. Or, cela laisse tout de même passer une hausse de près de 15 % des prix de l’énergie. Et ce, que ce soit électricité, fioul, gaz ou encore bois. Il convient de savoir que même un foyer avec une installation 100 % électrique, normalement moins onéreuse, le chauffage représente près de 50 % de la consommation d’énergie.

Le gouvernement demande une sobriété énergétique cet hiver

Comme expliqué, les Français connaissent actuellement une période difficile quant aux prix de l’énergie. Que ce soit l’électricité, le fioul, le gaz ou encore le bois. Toutes ces sources d’énergie ont connu des hausses conséquentes au niveau des tarifs. Avec ceci, on retrouve également la difficulté d’approvisionnement en énergie. Le gouvernement français demande donc aux habitants du territoire de faire preuve de sobriété énergétique cet hiver 2022. De ce fait, il faut donc adopter des techniques pour utiliser le système de chauffage le moins possible. Ainsi, pourquoi pas commencer par trouver des solutions moins coûteuses et notamment plus durables.

Les foyers français les plus modestes risquent de recevoir des factures salées cet hiver s’ils ne changent pas leurs mauvaises habitudes liées au chauffage du foyer. Il faut savoir qu’on oublie souvent que chaque radiateur allumé, chaque douche, chaque cuisson coûte de l’argent. Et avec la hausse des prix, cela se trouve encore moins négligeable. Il convient alors de faire preuve de sobriété. Que ce soit en limitant la température maximale du foyer par exemple. Ou encore en adoptant des astuces ou des réflexes moins énergivores. Il faut tout de même commencer en se penchant sur le système de chauffage. L’aspect qui consomme le plus d’énergie mais qui puise également le plus le portefeuille.

L’isolation reste un outil clé

Vous le savez sans doute, dans un foyer habituel, le chauffage représente près de 60 % de la consommation énergétique. Un chiffre astronomique qui nous pousse donc à trouver des solutions plus ou moins faciles. Sachez alors que la déperdition du chauffage constitue le principal adversaire de vos économies. Et ce, que ce soit énergétique ou même financier à présent. Pensez tout d’abord à bien isoler votre foyer. Cela peut se faire en investissant dans des fenêtres ou des portes de meilleure qualité. Surtout si les vôtres semblent anciennes. Or, ce n’est pas tout ! Sachez que l’isolation du toit et des murs joue un rôle primordial aussi. Toutes les solutions liées à l’isolation ont malheureusement un certain coût. Et ce, malgré les différentes aides de l’État.

Il reste tout de même possible de se tourner vers des astuces moins coûteuses pour le chauffage. Pensez alors à refaire les joints de vos murs ou encore de bloquer l’échappement de l’air avec des boudins. L’utilisation de rideaux peut également aider, surtout avec des rideaux isolants thermiques. Sachez qu’il existe de nombreuses autres astuces liées à l’utilisation du radiateur. En effet, installer des réflecteurs thermiques derrière vos radiateurs permet à ce que la chaleur soit renvoyée vers la pièce et non vers le mur. De plus, allumer son radiateur à pleine puissance reste la pire chose à faire. Tant inefficace que coûteuse, cette méthode ne fera qu’augmenter votre facture.

Tout d’abord, il semble important de se focaliser sur les vêtements chauds. Cette solution vous permettra de réduire ce besoin constant de chauffage chez vous. En rajoutant quelques couches, vous assurez une température corporelle plus élevée. En ce qui concerne les matières qui tiennent chaud, pensez à choisir de la laine, du cachemire, du velours, ou encore de la soie… Toutes ces matières tiennent chaud et surtout pendant plus longtemps. Pour un peu plus de confort, n’oubliez pas les chaussettes épaisses. Le froid se ressent d’abord au niveau des pieds. Ainsi, en vous habillant plus chaudement, vous retardez votre besoin d’allumer le chauffage. En conséquence, vos factures d’énergie baisseront. Des plaids ou des couvertures sur les canapés et dans vos chambres peuvent également aider.

Les bougies : un chauffage sous-estimé

Dans une pièce de 20 mètres carrés, quelques bougies peuvent augmenter la température jusqu’à 3 °C. Des véritables alliés pour le chauffage. Il faut donc savoir qu’elles ne servent pas que d’objets de décoration. En créant un « chauffe-pot », vous retardez également votre besoin d’allumer le chauffage. Évidemment, qui dit bougie dit risque d’incendie. Alors pensez à toujours rester vigilant. Mais surtout n’oubliez pas de les éteindre en quittant une pièce ou la maison. Cette méthode assure une température ambiante plus élevée et à prix bas.
Mettre des tapis dans la maison

Comme pour l’isolation, le sol peut s’avérer l’endroit où il existe le plus de déperditions de chaleur. De plus, comme expliqué précédemment, le froid se ressent tout d’abord par nos pieds. Ainsi, si le sol reste chaud, vous risquez de moins avoir besoin de chauffage cet hiver. Pensez alors à poser des tapis dans la maison. Cette technique, vastement méconnue, vous permettra d’éviter un sol trop froid voire désagréable. En investissant dans un tapis épais, polyvalent et esthétiquement neutre, vous pourrez alors le poser où vous voulez. Mais surtout dans les recoins dans lesquels vous avez le plus froid. Cela diminue également les fortes déperditions de chaleur qui peuvent s’avérer couteuses.

Ouvrir le four après cuisson en guise de chauffage

Une technique qui ne vous coutera rien de plus. Ouvrir le four après la cuisson de votre repas. Ou encore ouvrir la porte de la salle de bain après votre douche chaude. En effet, ces techniques ne vous coûtent rien de plus. Évidemment, cette chaleur ne se trouve plus nécessaire après la préparation de votre repas. Autant donc l’utiliser à bon escient, au lieu d’allumer le chauffage. En effet, au lieu de gaspiller la chaleur que vous venez d’utiliser, autant qu’elle serve à chauffer les pièces autour. Pensez juste au fait que la salle de bain rejette également beaucoup d’humidité. Alors faites attention aux appareils qui ne supportent pas l’humidité.